Pe­tits films entre amis dans la jungle

Dans « Per­dus au mi­lieu de nulle part », Jean-Pas­cal La­coste et Is­sa Doum­bia tournent eux-mêmes les images de leur pé­riple au Pa­na­ma.

Le Parisien (Essonne) - - LOISIRS - M.Z.

DES PER­SON­NA­LI­TÉS

à qui on bande les yeux au dé­part de Pa­ris comme dans « Ren­dez-vous en terre in­con­nue ». Des dé­pla­ce­ments en stop et des nuits chez l’ha­bi­tant fa­çon « Pé­kin Ex­press ». Un trek au mi­lieu de la jungle gui­dé par le « ca­pi­taine », un Mike Horn lo­cal. En dé­cou­vrant les images de « Per­dus au mi­lieu de nulle part », la nou­velle émis­sion d’aven­ture de W 9 lan­cée ce soir à 21 heures, on a une cu­rieuse im­pres­sion de dé­jà-vu. A un (gros) dé­tail près.

Ici, pas d’im­pres­sion­nant dis­po­si­tif de tour­nage pour suivre Is­sa Doum­bia et Jean-Pas­cal La­coste, lâ­chés au Pa­na­ma sans ar­gent ni GPS : la so­cié­té de pro­duc­tion Stu­dio 89 les a équi­pés de deux smart­phones mon­tés sur des perches à sel­fie pour qu’ils filment eux-mêmes leur pé­riple. « Même si pour des rai­sons de sé­cu­ri­té, ils ne sont pas seuls dans la na­ture, on vou­lait avoir le sen­ti­ment qu’ils sont vrai­ment per­dus au bout du monde et qu’il se passe des choses in­at­ten­dues », ra­conte le pro­duc­teur Da­vid War­ren.

C’est en re­gar­dant la sé­rie do­cu­men­taire « Je se­rai un homme », dif­fu­sée sur France Ô, qu’il a eu l’idée d’adap­ter ce pro­cé­dé ori­gi­nal. Dans ce for­mat amé­ri­cain, l’aven­tu­rier Tim Noo­nan uti­lise son té­lé­phone pour cap­tu­rer les rites de pas­sage à l’âge adulte de dif­fé­rentes com­mu­nau­tés à tra­vers le monde.

« Ça per­met d’éta­blir un lien di­rect avec des in­ter­lo­cu­teurs, de créer de l’in­ti­mi­té et d’avoir des vraies confi­dences, pour­suit Da­vid War­ren. C’est ce qui nous in­té­res­sait. » Au­tant que le coût ré­duit de ces équi­pe­ments ? Pas for­cé­ment. La pro­duc­tion, qui a dû mon­ter plus de trois cents heures de rush, au­rait bé­né­fi­cié d’un bud­get su­pé­rieur à ceux d’autres pro­grammes de dé­but de soi­rée sur W 9.

IN­DI­CA­TIONS

Entre les mains d’Is­sa Doum­bia et de Jean-Pas­cal La­coste, deux Sam­sung S8, avec des cartes SD pour ré­cu­pé­rer fa­ci­le­ment les rushs toutes les cinq heures et un sta­bi­li­sa­teur d’images pour les che­mins ac­ci­den­tés. « On n’au­rait pas pu faire cette émis­sion il y a dix ans avec la tech­no­lo­gie de l’époque », as­sure le pro­duc­teur qui don­nait ré­gu­liè­re­ment des in­di­ca­tions aux deux co­mé­diens. Mais un tel dis­po­si­tif a ses li­mites. Pour ob­te­nir un son de bonne qua­li­té, la pro­duc­tion a dû ajou­ter des mi­cros re­liés à un in­gé­nieur du son sur place. Et de nom­breuses sé­quences sont fil­mées par un ca­me­ra­man pro et un drone. Au fi­nal, 60 % des images seule­ment sont is­sues des té­lé­phones des deux co­mé­diens.

Jean-Pas­cal La­coste et Is­sa Doum­bia sont lâ­chés sans ar­gent ni GPS.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.