A Athis-Mons, on re­fuse un af­flux de voi­tures

Le Parisien (Essonne) - - ESSONNE - L.D.

à un nou­veau pont sur la Seine ou­vert aux voi­tures est fé­roce et una­nime, en tout cas du cô­té des élus d’Athis-Mons. En juin, le conseil mu­ni­ci­pal a adop­té un voeu contre la construc­tion d’un pont rou­tier qui ar­ri­ve­rait sur son ter­ri­toire. « On ne peut pas ac­cueillir de vé­hi­cules sup­plé­men­taires. Les in­fra­struc­tures rou­tières exis­tantes sont dé­jà sa­tu­rées, avance le ca­bi­net de la maire Ch­ris­tine Ro­dier (LR). La ville sou­tient le pro­jet d’un pont propre ré­ser­vé aux trans­ports en com­mun et aux vé­los. »

L’en­quête d’opi­nion com­man­dée par les dé­par­te­ments de l’Es­sonne et du Val-de-Marne est vue comme « un coup de com » par la ville.

TOUS MO­BI­LI­SÉS

« Elle n’ap­porte rien de nou­veau, fus­tige l’en­tou­rage du maire. Tout le monde est bien conscient qu’il existe une pro­blé­ma­tique de fran­chis­se­ment de la Seine. Le dé­par­te­ment a dé­jà pris sa dé­ci­sion d’un pont rou­tier qui se­ra dé­pas­sé dans quinze ou vingt ans. Tout le reste, c’est de l’ha­billage. D’ailleurs, la ville de­mande tou­jours au conseil dé­par­te­men­tal les ré­sul­tats d’une étude sur l’état du tra­fic en cas de mise en ser­vice d’un pont rou­tier. »

Aux cô­tés des élus, l’as­so­cia­tion Athis Pont-Non mi­lite de­puis un an et de­mi et tente de mo­bi­li­ser les ha­bi­tants contre un pro­jet de pont rou­tier. « Il est im­por­tant que les ci­toyens se mo­bi­lisent, et pas uni­que­ment les élus », re­prend le ca­bi­net de Ch­ris­tine Ro­dier. « Le su­jet n’est pas fa­cile, re­con­naît Fran­çois Du­ro­vray. Mais ma res­pon­sa­bi­li­té d’élu, comme celle de Ch­ris­tine Ro­dier, est de bou­ger et pas d’adop­ter un com­por­te­ment conser­va­teur. »

Sa­tu­ré, le pont de Ville­neuve (Val-de-Marne) ne suf­fit plus, à lui seul, au fran­chis­se­ment de la Seine dans ce sec­teur li­mi­trophe de l’Es­sonne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.