At­ten­tion aux idées re­çues

Le Parisien (Essonne) - - VIE QUOTIDIENNE - E.M.

IL EXISTE DES CLI­CHÉS pour re­po­ser sa vue. Dé­cryp­tage des bonnes et des mau­vaises mé­thodes.

■ Pen­sez à cli­gner des yeux

VRAI. Ob­nu­bi­lé par son écran, très concen­tré, on a ten­dance à gar­der les yeux écar­quillés. C’est là l’er­reur. « Il faut s’obli­ger à les ou­vrir et à les fer­mer très sou­vent, conseille Ca­role Val­he­rie, or­thop­tiste dans un ca­bi­net pa­ri­sien. Si­non, on les as­sèche. Un geste simple pour hu­mi­di­fier les pau­pières. » Dans son livre « Mon écran sans dou­leurs », la spé­cia­liste Ca­the­rine Ben­ja­min pré­cise qu’il est im­por­tant de mas­ser, en même temps, les muscles ocu­lo­mo­teurs, res­pon­sables des mou­ve­ments des yeux dans l’or­bite. Ap­puyez bien sur les pau­pières,

« ce­la pro­voque une dé­con­trac­tion né­ces­saire à la re­mise en forme du cris­tal­lin et ce­la ac­tive aus­si la cir­cu­la­tion san­guine dans la ré­tine ». ■ Met­tez votre bu­reau contre un mur

FAUX. L’idéal est de dé­ga­ger le champ qui se trouve der­rière votre or­di­na­teur. Vous pou­vez, par exemple, le dis­po­ser dans une pièce face à une fe­nêtre, ce qui évite à l’oeil d’être coin­cé. « Si vous tra­vaillez chez vous, n’hé­si­tez pas à mettre un mi­roir contre le mur, ce­la per­met d’agran­dir le champ vi­suel, d’aug­men­ter la pro­fon­deur même s’il y a un cô­té un peu nar­cis­sique, rit l’or­thop­tiste. A la base, on est des chas­seurs, nous sommes faits pour voir loin. »

■ Uti­li­sez du col­lyre

VRAI. Ces gouttes oph­tal­miques, ven­dues en phar­ma­cie, peuvent sou­la­ger une ten­sion ocu­laire. « Les uni­vers de tra­vail sont sou­vent secs, avec la cli­ma­ti­sa­tion et le chauf­fage. Tous ces col­lyres peuvent ap­por­ter un cer­tain confort, sur­tout aux por­teurs de len­tilles », pré­cise Ca­role Val­he­rie. Pour hy­dra­ter vos yeux, li­mi­tez les gouttes à 6 par jour. Mais at­ten­tion, lorsque l’on res­sent la né­ces­si­té d’en uti­li­ser trop fré­quem­ment, il vaut mieux consul­ter un spé­cia­liste. ■ Evi­tez la lu­mière bleue.

VRAI ET FAUX. D’après les spé­cia­listes, les études sont contra­dic­toires sur ce type de lu­mières, dif­fu­sées par les té­lés, or­di­na­teurs, ta­blettes ou smart­phones. « Cer­taines disent qu’elle est no­cive, d’autres non », ex­plique Laurent Mil­stayn, pré­sident du Syn­di­cat des or­thop­tistes. La So­cié­té fran­çaise d’oph­tal­mo­lo­gie, elle, préconise de « ré­duire les temps d’exposition ». Les spé­cia­listes dé­con­seillent de s’y ex­po­ser le soir, pour bien réus­sir à dor­mir.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.