Et de six pour Ogier !

Sa­cré pour la sixième fois de suite cham­pion du monde des ral­lyes, hier, le pi­lote français se rap­proche des neuf cou­ronnes du maître, Sébastien Loeb.

Le Parisien (Essonne) - - SPORTS - SÉBASTIEN OGIER ROMAIN DA­VEAU

RAL­LYE. Sébastien Ogier, 34 ans, a dé­cro­ché hier son sixième titre de cham­pion du monde de suite. Le voi­là plus que ja­mais dans la roue de Loeb et ses neuf cou­ronnes.

L’AUTOMOBILE FRAN­ÇAISE se porte bien, mer­ci pour elle. Après la pé­riode faste du plus grand pi­lote de ral­lye tri­co­lore de l’his­toire, Sébastien Loeb, qui a dé­cro­ché entre 2004 et 2012 pas moins de neuf titres consé­cu­tifs, un autre Sébastien a pris la re­lève avec suc­cès. Sébastien Ogier, 34 ans, a dé­cro­ché hier une sixième cou­ronne mon­diale d’af­fi­lée en WRC, le deuxième

“QUELLE SAI­SON IN­CROYABLE ! ÇA A ÉTÉ TRÈS SER­RÉ, AVEC DES HAUTS

” ET DES BAS

dans l’équipe M-Sport. Et pro­longe l’in­croyable sé­rie, por­tant l’ex­cel­lence fran­çaise vers un quin­zième sacre consé­cu­tif ! « Bra­vo. Et vive la France », a twee­té Loeb hier.

« Quelle sai­son in­croyable ! Ça a été très ser­ré, avec des hauts et des bas », s’est fé­li­ci­té Ogier. Une per­for­mance bluf­fante, que le Français et son co­pi­lote de­puis douze ans, Ju­lien In­gras­sia, ont en­tre­te­nue au terme de la der­nière spé­ciale du Ral­lye d’Aus­tra­lie. Fai­sant par­ler son ex­pé­rience pour faire cra­quer ses ri­vaux Thier­ry Neu­ville (Hyun­dai) et Ott Tä­nak (Toyo­ta Ya­ris WRC), qui ont pris des risques pour re­ve­nir dans le coup, le Ga­pen­çais a pous­sé à la faute ses deux ad­ver­saires lors d’une course rem­por­tée par Ja­ri-Mat­ti Lat­va­la (Toyo­ta Ya­ris WRC). « Il n’y a pas si long­temps, on se di­sait que le titre se­rait dur à rem­por­ter. Mais on n’a ja­mais bais­sé les bras », a-t-il af­fir­mé au cô­té de son co­pi­lote.

PLUS QUE DEUX ANS, VRAIMENT ?

Ogier de­vient ain­si le deuxième pi­lote le plus ti­tré de l’his­toire du WRC et du sport automobile français, der­rière Loeb. Le pre­mier ci­té cou­rait cette an­née au vo­lant d’une Ford, dans le team pri­vé M-Sport, et re­trou­ve­ra Ci­troën — l’écu­rie his­to­rique de Loeb — l’an pro­chain. « Ce sont des adieux par­faits à M-Sport. […] Mais je suis sûr que, là où nous al­lons, de très belles choses nous at­tendent. » Le Français re­lè­ve­ra avec la marque aux che­vrons un nou­veau dé­fi : ce­lui de re­faire ga­gner l’écu­rie fran­çaise, se­vrée de titres de­puis 2012… et un cer­tain Loeb.

Ogier semble en tout cas prendre inexo­ra­ble­ment la roue de son pré­dé­ces­seur. Pour­tant, il n’a pas fait du re­cord de son aî­né une ob­ses­sion. Son contrat de deux ans chez Ci­troën, jus­qu’à fin 2020, de­vrait être son der­nier dans la dis­ci­pline, à l’en­tendre. A moins que, fort de deux titres sup­plé­men­taires d’ici là, il ait en­vie de pro­lon­ger un peu le plai­sir pour éga­ler son com­pa­triote.

Coffs Har­bour (Aus­tra­lie), hier. Sébastien Ogier signe aux an­ti­podes son sixième titre de cham­pion du monde WRC.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.