La N 20 et la N 104 per­tur­bées

Le Parisien (Essonne) - - VOTRE DÉPARTEMENT - N.C.

IL N’Y A PAS QUE

la CroixB­lanche qui a été la cible des Gi­lets jaunes ce week-end. Dans le cou­rant de la jour­née de sa­me­di, une par­tie des ma­ni­fes­tants ont re­joint la Fran­ci­lienne. L’axe est res­té blo­qué à la cir­cu­la­tion pen­dant près de 45 mi­nutes, en­gen­drant « des com­por­te­ments dan­ge­reux », comme le pré­cise la pré­fec­ture. Cer­tains au­to­mo­bi­listes pris dans les em­bou­teillages, ex­cé­dés, ont dé­ci­dé de faire de­mi-tour et de rou­ler à contre­sens.

« Ces com­por­te­ments n’ont eu, heu­reu­se­ment, au­cune in­ci­dence né­ga­tive sur la sé­cu­ri­té des biens et des per­sonnes », ras­sure la pré­fec­ture.

A Etampes, le même jour, la N 20 a été blo­quée dans les deux sens une par­tie de la jour­née. Près de 200 per­sonnes ont par­ti­ci­pé à cette mo­bi­li­sa­tion. Pour des rai­sons de sé­cu­ri­té, les chauf­feurs de poids lourds ont été contraints de sta­tion­ner sur une des voies, en at­ten­dant que la si­tua­tion se dé­bloque.

En tout, quatre per­sonnes ont été pla­cées en garde à vue dans l’en­semble du dé­par­te­ment. « Ils n’au­ront que des rap­pels à la loi », in­dique le par­quet.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.