Le prix des non-dits

Le Parisien (Essonne) - - FAIT DU JOUR -

Cent huit mil­liards d’eu­ros par an ! Ce chiffre ver­ti­gi­neux, ce­lui du coût réel de l’ab­sen­téisme pour l’éco­no­mie fran­çaise, doit conduire à un exa­men de conscience de toutes les com­po­santes du monde du tra­vail dans notre pays. Car ces 108 Mds€ sont le prix des non-dits au sein des en­tre­prises et des ser­vices pu­blics. Des sa­la­riés qui ne parlent pas, des di­ri­geants qui n’écoutent pas, des ri­gi­di­tés hié­rar­chiques qui vi­tri­fient le dia­logue et trans­forment la moindre dif­fi­cul­té en conflits, telles sont les causes iden­ti­fiées par les ex­perts qui ont étu­dié le phé­no­mène. Ce mal in­si­dieux ré­sonne étran­ge­ment en pleine crise des Gi­lets jaunes. Le trai­ter au sein des en­tre­prises ne semble pas si com­pli­qué et fe­rait du bien à l’en­semble de la so­cié­té fran­çaise.

108 mil­liards ! C’est, se­lon l’ins­ti­tut Sa­piens, le coût de l’ab­sen­téisme au tra­vail dans l’Hexa­gone. L’étude pointe le mo­ral en berne des sa­la­riés et des dé­fauts de ma­na­ge­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.