Les af­faires sa­lissent-elles l’image du PSG ?

Le Parisien (Essonne) - - SPORTS - PAR DO­MI­NIQUE SÉVÉRAC

UNE SÉ­QUENCE IN­CROYABLE. Le PSG vient de tra­ver­ser des jours tu­mul­tueux. Pêle-mêle et sans hié­rar­chie : l’UEFA et l’ins­truc­tion du fair­play fi­nan­cier, avec la tour­née mé­dia­tique de Ja­vier Te­bas, le pré­sident de la Ligue de foot­ball es­pa­gnol, pour­fen­deur achar­né du club ; les Foot­ball Leaks et les ré­vé­la­tions de Me­dia­part avec en point d’orgue le fi­chage ethnique ; le contrôle d’al­coo­lé­mie au-des­sus des normes à 3 heures du ma­tin de Mar­co Ver­rat­ti à une se­maine du dé­pla­ce­ment à Naples, ou en­core une af­faire de har­cè­le­ment sexuel concer­nant une hô­tesse du Parc ré­vé­lée hier par « Li­bé­ra­tion »…De­puis trois se­maines, le club de la ca­pi­tale ali­mente la chro­nique ex­tra-spor­tive comme ra­re­ment, même s’il a tou­jours eu cette pro­pen­sion, quelle que soit l’époque ou son ac­tion­naire. Dans ces pro­por­tions, c’est as­sez rare. La com­mu­ni­ca­tion du club est en sur­chauffe avec pas moins de quatre com­mu­ni­qués dans la pé­riode, de Jean-Claude Blanc, le di­rec­teur gé­né­ral dé­lé­gué ha­bi­tué à la dis­cré­tion, qui donne des en­tre­tiens à tour de bras pour dé­fendre le PSG. L’af­faire du fi­chage ethnique, en­core loin d’avoir li­vré tous ses se­crets, a pro­vo­qué lun­di l’ou­ver­ture d’une en­quête ju­di­ciaire par le par­quet, no­tam­ment pour « dis­cri­mi­na­tion fon­dée sur l’ori­gine, l’eth­nie ou la na­tio­na­li­té ». Les po­lé­mistes s’em­parent du su­jet, l’écri­vaine Ch­ris­tine An­got, peu connue pour ses avis sur le foot­ball, y al­lant de son cou­plet sur France 2.

AU­CUN PAR­TE­NAIRE N’A RE­MIS EN CAUSE SON AT­TA­CHE­MENT

Le 21 oc­tobre, un son­dage pour RTL pla­çait le PSG comme le club le plus po­pu­laire en France, avec 43 % de Fran­çais qui le pré­fèrent aux autres, 62 % par­mi les ama­teurs de foot. Le ré­sul­tat se­rait-il dif­fé­rent ce ma­tin après cette cas­cade d’évé­ne­ments, de points de vue ex­pri­més, de dé­bats en­flam­més ? Dif­fi­cile d’épou­ser les phé­no­mènes d’opi­nion. L’im­pact de ces af­faires sur l’image du PSG de­meure flou. Le contrôle d’al­coo­lé­mie po­si­tif de Ver­rat­ti a moins sur­pris que ce­lui d’Hu­go Llo­ris, le ca­pi­taine des cham­pions du monde, moins connu pour ses frasques que l’Ita­lien. Les sup­por­teurs ne l’ont pas sif­flé le match d’après.

Mais ce sont sur­tout les Foot­ball Leaks qui pour­raient avoir des consé­quences. Les faits sont graves. Jean-Claude Blanc est convo­qué ce ven­dre­di de­vant une ins­tance du foot­ball. Au club, le ser­vice mar­ke­ting n’a rien no­té de sus­pect. Au­cun par­te­naire n’a re­mis en cause sa par­ti­ci­pa­tion. Une éli­mi­na­tion de la Ligue des cham­pions la se­maine pro­chaine face à Li­ver­pool au­rait sans doute plus de ré­per­cus­sions au­près des spon­sors ou des amou­reux du club, qui veulent avant tout que leur équipe gagne, qu’im­porte ce qui se trame en cou­lisses.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.