Comment évi­ter de se faire pié­ger

Le Parisien (Essonne) - - TRANSPORTS - J.-G.B.

L’AF­FAIRE DU COUPLE thaï­lan­dais a fait ré­agir aus­si le Groupe ADP (Aé­ro­ports de Pa­ris), son PDG Au­gus­tin de Ro­ma­net dé­non­çant un « com­por­te­ment hon­teux qui des­sert l’image de la France et d’une pro­fes­sion tout en­tière ». Le Groupe ADP va donc lan­cer une grande cam­pagne d’in­for­ma­tion à des­ti­na­tion des pas­sa­gers, dé­but 2019, sur ce su­jet. Dès à pré­sent, des dis­po­si­tifs sont en place pour rap­pe­ler les règles, en fran­çais, an­glais et chi­nois, afin de mieux iden­ti­fier les pra­tiques illé­gales d’offres de trans­ports.

« Les tou­ristes étran­gers qui ne connaissent ni le fonc­tion­ne­ment des trans­ports dans l’Hexa­gone, ni les ta­rifs, ni la langue fran­çaise sont les pre­mières cibles des taxis clan­des­tins », re­con­naît-on au Groupe ADP. Pour être sûr de ne pas se faire avoir, un conseil : prendre tou­jours son taxi à une borne of­fi­cielle. « Un taxi of­fi­ciel ne vient pas vous sol­li­ci­ter à la sor­tie du ter­mi­nal », rap­pelle ADP. Ce dé­mar­chage est in­ter­dit, et peut va­loir jus­qu’à 1 an d’em­pri­son­ne­ment et 15 000 € d’amende. En­suite, une fois dans le taxi, si vous avez en­core un doute, un rap­pel : le for­fait s’ap­plique dé­sor­mais entre Pa­ris et les aé­ro­ports (50 € ou 55 € de­puis Rois­sy, 30 € ou 35 € de­puis Or­ly). Mé­fiez-vous des comp­teurs aus­si : cer­tains faux taxis ins­tallent des ap­pli­ca­tions taxi­mètre sur leur mo­bile, mais elles ne valent rien.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.