Je viens d’avoir un or­ge­let. A quoi est-ce dû et comment l’évi­ter ?

Le Parisien (Essonne) - - VIE QUOTIDIENNE -

Il s’agit d’une in­fec­tion qui se loge sur les pe­tites glandes sé­ba­cées à la ra­cine des cils. Elle res­semble à un bou­ton pu­ru­lent et dou­lou­reux pro­vo­qué par une bac­té­rie. L’oeil a ten­dance à pleu­rer, ce qui fait sou­vent pen­ser à la pré­sence d’un corps étran­ger. Le prin­ci­pal pro­blème est qu’il est très conta­gieux. Même si c’est ten­tant, il ne faut donc sur­tout pas se frot­ter la pau­pière, au risque de conta­mi­ner l’autre oeil ! Quelques règles s’im­posent. Ne sur­tout pas es­sayer de per­cer l’or­ge­let, se la­ver les mains très ré­gu­liè­re­ment, se net­toyer les pau­pières avec du sé­rum phy­sio­lo­gique. Pour évi­ter toute ré­ci­dive, pen­sez à bien vous dé­ma­quiller les yeux chaque soir et à net­toyer conscien­cieu­se­ment vos len­tilles de contact… qui ne doivent pas être por­tées tant que l’in­fec­tion dure. Si vous souf­frez de dia­bète, de fièvre ou que c’est trop dou­lou­reux, votre mé­de­cin pour­ra vous pres­crire une crème à base d’an­ti­bio­tiques à ap­pli­quer lo­ca­le­ment.

L’en­do­mé­triose est la ma­la­die qui sus­cite le plus de re­cherches sur la Toile. Par­fois après des règles dou­lou­reuses.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.