« Vous al­lez me man­quer »

Le Parisien (Essonne) - - HIPPISME - PAR RO­MAIN PORÉE

SÉ­QUENCE ÉMO­TION hier à Au­teuil. Sur les coups de 16 h 20, alors que ciel s'as­som­bris­sait, Jacques Ri­cou a of­fi­ciel­le­ment dit au re­voir à ses col­lègues jo­ckeys ain­si qu'au pu­blic d'Au­teuil avant la der­nière épreuve du pro­gramme la­be­li­sée Prix Mer­ci Jacques Ri­cou. En pré­sence de ses confrères de l'obs­tacle qui lui ont fait une haie d'hon­neur à sa sor­tie des ves­tiaires, mais aus­si sous le re­gard ad­mi­ra­tif de Pierre-Charles Bou­dot, Sté­phane Pas­quier et Jean-Mi­chel Ba­zire, ce­lui qui met­tra un terme à sa car­rière de jo­ckey à la fin du mois a re­çu une belle ova­tion avant qu'il ne rende à son tour hom­mage à tous ceux qui l'ont en­tou­ré : « Vous sa­vez que je suis un grand pas­sion­né donc je vou­drais re­mer­cier tous les che­vaux qui m'ont per­mis d'as­sou­vir ma pas­sion, di­sai­til sur le po­dium. Vous, les gars, vous al­lez me man­quer. Vous êtes des gla­dia­teurs et je vous aime tous. De­main, je vais réa­li­ser tout ce qu'il s'est pas­sé... Moi, le p'tit mec du Lion-d'An­gers, ja­mais j'au­rais cru en ar­ri­ver-là. »

(Scoop­dy­ga/)

Au­teuil, hier. Jacques Ri­cou est bien en­tou­ré pour ses adieux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.