Tan­dem de choc Gran­gé

Dé­mar­re­pour Oli­vier Mar­chal et Eri­ka Sainte sont les hé­ros de la sé­rie « les Ri­vières pourpres » qui ce soir sur France 2 pour quatre soi­rées.

Le Parisien (Essonne) - - LOISIRS - PAR CA­RINE DI­DIER

RON CONNAIS­SAIT dé­jà le livre, les films. Voi­là la sé­rie « les Ri­vières pourpres » adap­tée pour France 2 par l’au­teur du thril­ler, JeanCh­ris­tophe Gran­gé. Après Jean Re­no au ci­né­ma, le ca­pi­taine Pierre Nié­mans prend les traits de l’ex-po­li­cier Oli­vier Mar­chal (60 ans). Le flic au ca­rac­tère bien trem­pé sillonne la France pour ré­soudre des meurtres spé­ciaux. Pour me­ner les en­quêtes, dé­cli­nées en quatre soi­rées de deux épi­sodes, il fait équipe avec Ca­mille, risque-tout in­ter­pré­tée par l’ac­trice belge Eri­ka Sainte (37 ans). In­ter­view des deux co­mé­diens sous forme d’acros­tiche en l’hon­neur du roi du po­lar. ERI­KA SAINTE. Je n’avais pas lu de livres de lui avant ce tour­nage. J’ai beau­coup ai­mé son uni­vers avec ces com­mu­nau­tés, ce cô­té glauque.

OLI­VIER MAR­CHAL. J’ai dé­cou­vert Gran­gé avec «la Ligne noire » (2004) que je vou­lais adap­ter au ci­né­ma. Je lis ses bou­quins d’une traite quand je prends le train. Il dé­peint l’âme des flics en dé­sordre. J’avais lu « les Ri­vières pourpres» et vu les films où Jean Re­no était for­mi­dable, mais il a com­po­sé un Nié­mans de l’époque (en 2000) avec sa veste en cuir. Moi, j’en ai fait un flic de la crim d’au­jourd’hui, en cos­tume-cra­vate.

COMME GRAN­GÉ

La jeune ac­trice belge et l’ex-po­li­cier de­ve­nu co­mé­dien forment un couple de po­li­ciers pro­fon­dé­ment réa­liste.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.