CULTE

Le Parisien (Hauts de Seine) - - FAIT DU JOUR - PAR VINCENT MONTGAILLARD

DÉ­CI­DÉ­MENT, IL SOU­HAITE RÉUS­SIR là où tous ses pré­dé­ces­seurs se sont cas­sé les dents. Mais c’est loin d’être ga­gné. En jan­vier der­nier, Em­ma­nuel Ma­cron, jusque-là très dis­cret sur cette ques­tion sen­sible, an­non­çait qu’il sou­hai­tait « po­ser les ja­lons de toute l’or­ga­ni­sa­tion de l’is­lam de France » du­rant le « pre­mier se­mestre 2018 ». Sa prise de pa­role était re­pous­sée à l’au­tomne. Elle ne de­vrait, fi­na­le­ment, pas in­ter­ve­nir avant le dé­but de l’an­née 2019.

C’est qu’au pays de la laï­ci­té, ré­for­mer le culte de la deuxième re­li­gion de l’Hexa­gone est un casse-tête. La com­mu­nau­té mu­sul­mane, très di­vi­sée, sans vraie hié­rar­chie, n’en­tend pas se voir dic­ter une ligne de conduite ve­nue de l’exé­cu­tif. C’est donc un nu­mé­ro d’équi­li­briste qui at­tend le chef de l’Etat, conseillé en la ma­tière par l’es­sayiste et ex­ban­quier d’af­faires Ha­kim El Ka­roui, au­teur d’un rap­port sur « la fa­brique de l’is­la­misme » très critiqué par la base et la plu­part des as­so­cia­tions mu­sul­manes : im­po­ser sa patte « ré­pu­bli­caine » dans la ges­tion des dos­siers ur­gents de l’is­lam de France — for­ma­tion des imams, trans­pa­rence dans le fi­nan­ce­ment des mos­quées, lutte contre le sa­la­fisme… — sans don­ner l’im­pres­sion d’in­gé­rence.

Le Conseil fran­çais du culte mu­sul­man (CFCM) ne veut sur­tout pas se lais­ser dis­tan­cer : il pré­voit un congrès des mu­sul­mans de France à la mi-no­vembre.

Au pays de la laï­ci­té, ré­for­mer le culte de la deuxième re­li­gion de l’Hexa­gone est un casse-tête.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.