Bâ­ti­ment et tra­vaux pu­blics (BTP)

Le Parisien (Hauts de Seine) - - ÉCO -

DE­MANDE C’est le sec­teur qui en­re­gistre le plus grand nombre d’in­ten­tions de re­cru­te­ments en

2018 : 123 846 pro­jets BTP en 2018, en hausse de 37 % pour la construc­tion. Re­vers de la mé­daille : on y an­ti­cipe aus­si les plus fortes dii­cul­tés pour em­bau­cher et ce à long terme. Le sec­teur pré­voit plus de 550 000 postes à pour­voir d’ici à cinq ans, se­lon le rap­port « les Mé­tiers en 2022 » pu­blié cette an­née par France Stra­té­gie et la Dares.

PRO­FILS ET MÉTIERSTous ni­veaux. Ceux ac­ces­sibles à bac+3 ou bac+5 sont : les postes d’in­gé­nieur études de prix (44 510 € brut/an en moyenne), in­gé­nieur lo­gis­tique (37 655 €), tech­ni­cien mé­thodes (27 679 €), conduc­teur de tra­vaux (36 012 €), chef de chan­tier gros oeuvre (37 055 €)... Ega­le­ment ac­ces­sibles, avec un ni­veau CAP, les postes de char­pen­tier, ré­gleur, ma­çon, cou­vreur (au­tour de 23 000 € brut/an en moyenne)….

TEN­DANCE Se­lon Page Group, spé­cia­li­sé dans le re­cru­te­ment, 2018 est à la conso­li­da­tion d’or­ga­ni­sa­tions qui ont re­cru­té beau­coup de fonc­tions d’en­ca­dre­ment tra­vaux et leurs équi­va­lents en res­pon­sa­bi­li­té d’afaires en 2017 : « Les pro­fils cadres sont sol­li­ci­tés à la fois sur leur do­maine d'ex­per­tise mais éga­le­ment pour leur ca­pa­ci­té à em­bras­ser une vi­sion glo­bale de leur fonc­tion (ges­tion, com­mer­cial, ré­gle­men­taire, in­no­va­tion nu­mé­rique) ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.