Elles aident les col­lé­giens à trou­ver des stages

« Am­bi­tion Réus­site 92 700 », qui fait du sou­tien sco­laire et or­ga­nise des ate­liers, inau­gure son lo­cal au­jourd’hui.

Le Parisien (Hauts de Seine) - - HAUTS-DE-SEINE - PAR ADE­LINE DABOVAL @ada­bo­val

LA RE­CHERCHE d’un stage de troi­sième res­semble sou­vent à un par­cours du com­bat­tant. Sur­tout quand on est col­lé­gien dans un quar­tier po­pu­laire et qu’on n’a pas for­cé­ment tous les codes né­ces­saires. L’as­so­cia­tion « Am­bi­tion Réus­site 92 700 », qui inau­gure au­jourd’hui son lo­cal à Co­lombes, a dé­ci­dé d’ai­der ces élèves.

« Il y a quatre ans, quand ma fille a dû trou­ver un stage, je l’ai ai­dée pour son CV et sa lettre de mo­ti­va­tion, se sou­vient Hayat Achik, la présidente de l’as­so­cia­tion. Elle a choi­si le stage qui l’in­té­res­sait et j’ai ap­pe­lé le col­lège Jean-Bap­tiste-Clé­ment pour de­man­der s’ils avaient des élèves en dif­fi­cul­té pour trou­ver leur stage : j’avais huit autres en­tre­prises qui avaient ac­cep­té… »

An­née après an­née, Hayat gère son por­te­feuille d’en­tre­prises et l’en­ri­chit. « L’an­née der­nière, j’ai pla­cé 53 sta­giaires grâce à mon fi­chier de 110 en­tre­prises », se ré­jouit la dy­na­mique mère de quatre en­fants, qui dé­cide alors de por­ter le pro­jet d’une vé­ri­table as­so­cia­tion.

Mer­cre­di, dans le lo­cal, les bé­né­voles s’ac­tivent pour pré­pa­rer l’échéance de dé­cembre. « Je suis ve­nue pour un stage », confie d’une voix ti­mide Na­dine, 14 ans, en en­trant dans la salle. « As-tu ton CV ? » de­mande Bi­la, une des bé­né­voles, à cette élève de troi­sième. « Non, mais j’ai em­me­né mon or­di­na­teur pour qu’on tra­vaille des­sus », ré­pond la col­lé­gienne.

Après une de­mi-heure, bé­né­vole et élève sont sa­tis­faites du ré­sul­tat. Na­dine ira dans un ca­bi­net d’avo­cats. « J’avais dé­jà fait des re­cherches dans le sec­teur ju­di­ciaire, mais on m’avait re­je­tée, ex­plique la col­lé­gienne. Je pen­sais que ça al­lait être trop tard pour trou­ver un stage in­té­res­sant. Je suis sou­la­gée. » « On aide tout le monde, ex­plique Hayat Achik, mais on exige qu’ils aient dé­jà fait des dé­marches et es­suyé des re­fus car, plus tard, ils au­ront be­soin de sa­voir faire. »

L’as­so­cia­tion pro­pose éga­le­ment de l’aide aux de­voirs pour les pri­maires et, bien­tôt, pour les col­lé­giens. « C’est gra­tuit mais il faut s’ins­crire sur notre page Fa­ce­book car nous pou­vons ac­cueillir 15 élèves maxi­mum. » L’as­so­cia­tion est d’ailleurs à la re­cherche de dons de four­ni­tures.

Ins­tal­lé au coeur de la ci­té Or­ge­mont, le lo­cal est mis à dis­po­si­tion gra­tui­te­ment par le bailleur Co­lombes Ha­bi­tat Pu­blic. Il ser­vi­ra éga­le­ment à une deuxième as­so­cia­tion ré­cem­ment créée par Hayat Achik : l’as­so­cia­tion de quar­tier des Fos­sésJean. « Comme on était lan­cés, on a fait la deuxième as­so­cia­tion dans la fou­lée… sou­rit-elle. Nous al­lons or­ga­ni­ser une bro­cante, la fête du quar­tier, ou en­core des ac­ti­vi­tés ar­tis­tiques et cu­li­naires ! »

DEUX AS­SO­CIA­TIONS POUR LE PRIX D’UNE

Co­lombes, 9, ave­nue d’Or­ge­mont, mer­cre­di. Mar­tine, Vir­gi­nie, Bi­la et Hayat (de g. à d.) sont bé­né­voles à l’as­so­cia­tion des Fos­sés-Jean.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.