Mo­no­prix re­crute à tour de bras

Chaque an­née, le groupe re­cherche plu­sieurs mil­liers de col­la­bo­ra­teurs en France, dont plu­sieurs cen­taines en ré­gion pa­ri­sienne.

Le Parisien (Hauts de Seine) - - SPÉCIAL EMPLOI - PAR SÉ­BAS­TIEN THO­MAS PAR­TE­NAIRES DES MAI­SONS DE L’EM­PLOI ET MIS­SIONS LO­CALES

Mo­no­prix em­bauche. Et pas qu’un peu. Il faut dire que le groupe — Mo­no­prix, Mo­nop', Mo­nop’Dai­ly, Mo­nop’Beau­ty, Mo­nop’Sta­tion, Na­tu­ra­lia —, re­pré­sente en­vi­ron 700 points de vente en France dont 300 uni­que­ment pour Mo­no­prix (140 en Ile-de-France). Chaque an­née, l’en­seigne pro­pose 5 000 postes en France. Une nou­velle ses­sion de re­cru­te­ment a d’ailleurs eu lieu hier à Mon­treuil (Seine-Saint-De­nis). La grande ma­jo­ri­té des em­plois ne né­ces­site pas de com­pé­tences par­ti­cu­lières, comme pour les hô­tesses de caisse et les em­ployés libre-ser­vice, char­gés de ra­vi­tailler les rayons et de ren­sei­gner les clients. D’autres, en par­ti­cu­lier les mé­tiers de bouche, sont plus spé­cia­li­sés.

L’IM­POR­TANCE DU SA­VOIR-ÊTRE

« Nous re­cher­chons des can­di­dats dis­po­nibles, sou­riants, ponc­tuels, ou­verts, ap­pré­ciant le contact, dé­taille Sé­bas­tien Pai­ret, di­rec­teur em­ploi et re­cru­te­ment chez Mo­no­prix. Si un pro­fil nous convient, nous fe­rons tout pour fa­ci­li­ter son in­té­gra­tion en pro­po­sant des lieux de tra­vail à proxi­mi­té du do­mi­cile ou des ho­raires adap­tés, par exemple. » Le groupe, par l’in­ter­mé­diaire de son site dé­dié, re­çoit en­vi­ron 300 000 can­di­da­tures par an. Ce qui né­ces­site un tra­vail de filtre. D’où l’in­té­rêt de s’ap­puyer sur les mai­sons de l’em­ploi ou les mis­sions lo­cales. « On veut ra­pi­de­ment mettre les choses au clair, en pré­sen­tant les avan­tages mais aus­si les contraintes des mé­tiers afin d’évi­ter les dés­illu­sions », pour­suit le di­rec­teur du re­cru­te­ment.

Ain­si, la mai­son de l’em­ploi de Ga­gny (Seine-Saint-De­nis) vient d’or­ga­ni­ser deux ate­liers en deux se­maines pour pré­pa­rer la ses­sion de re­cru­te­ment qui a eu lieu hier. « Le pre­mier concer­nait le sa­voir être : comment s’ha­biller, comment se mettre en va­leur, comment se pré­sen­ter, dé­taille une char­gée de mis­sion. Puis le deuxième était une si­mu­la­tion d’en­tre­tien. » « On connaît nos pu­blics et on veut leur don­ner le plus de chances pos­sible », ren­ché­rit la di­rec­trice.

LES MÉ­TIERS DE BOUCHE ONT LE VENT EN POUPE

Mo­no­prix cherche à re­cru­ter sur des mé­tiers en ten­sion comme bou­cher ou pois­son­nier. En ef­fet, l’en­seigne pro­pose dans cer­tains ma­ga­sins de vé­ri­tables étals de bou­che­rie, char­cu­te­rie ou en­core crè­me­rie. « Nos rayons de ser­vice pro­posent des pro­duits de qua­li­tés qui n’ont rien à en­vier aux com­merces tra­di­tion­nels », in­siste Sé­bas­tien Pai­ret.

UNE ÉCOLE DE FOR­MA­TION MAI­SON

« Pour ces postes, nous de­man­dons des com­pé­tences spé­ci­fiques, ana­lyse le res­pon­sable re­cru­te­ment. Et comme nous avons du mal à em­bau­cher, nous avons mis en place notre propre sys­tème de for­ma­tion ». Ain­si, l’en­tre­prise s’est as­so­ciée, en avril 2017, au centre eu­ro­péen des pro­fes­sions cu­li­naires pour fi­nan­cer 50 % d’un la­bo­ra­toire de bou­che­rie et for­mer des ap­pren­tis. « Ils sont as­su­rés de dé­cro­cher un CDI », as­sure Sé­bas­tien Pai­ret. Sur en­vi­ron cent al­ter­nants par an, une tren­taine de­vient bou­cher, une tren­taine, pois­son­nier, une di­zaine pâ­tis­sier et le reste se di­vise entre les pri­meurs et la bou­lan­ge­rie.

LA PRO­MO­TION IN­TERNE FA­CI­LI­TÉE

« Nous ac­com­pa­gnons tous nos sa­la­riés dans leur vo­lon­té d’évo­lu­tion : 70 % de l’en­ca­dre­ment est is­su de la pro­mo­tion in­terne. C’est aus­si une ma­nière pour nous de les fi­dé­li­ser », sou­ligne Sé­bas­tien Pai­ret. De fait, comme dans toute la grande dis­tri­bu­tion, le tur­no­ver est im­por­tant même si l’en­tre­prise re­fuse de com­mu­ni­quer de chiffres. Même po­li­tique concer­nant les sa­laires, si ce n’est que la part variable peut re­pré­sen­ter entre un et trois mois de sa­laire.

Pour par­ti­ci­per, il faut d’abord s’ins­crire sur len­tre­prise.mo­no­prix.fr ou www.fa­ce­book.com/ Mo­no­prixJobs/Vous se­rez en­suite contac­tés par un re­cru­teur si votre pro­fil est re­te­nu.

La grande ma­jo­ri­té des em­plois pro­po­sés par Mo­no­prix ne né­ces­site pas de com­pé­tences par­ti­cu­lières.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.