Clé­ment Ré­miens, le fa­vo­ri

Le Parisien (Hauts de Seine) - - LOISIRS TÉLÉVISION -

« Ma pe­tite tor­tue ». C’est le sur­nom que lui a don­né sa par­te­naire de danse, De­nit­sa, « parce qu’il baisse tou­jours son cou ». Dans la fable de La Fon­taine, la tor­tue bat le lièvre. Clé­ment Ré­miens, 21 ans, le plus jeune des can­di­dats, n’avait ja­mais re­gar­dé en en­tier un nu­mé­ro de « Danse avec les stars », et pour­rait bien ra­fler la mise. De­puis sep­tembre, ce spor­tif touche-à-tout vit à cent à l’heure, entre les ré­pé­ti­tions et le tour­nage de « De­main nous ap­par­tient » à Sète, le feuille­ton de TF 1 dans le­quel il campe le rôle de Maxime.

Un sans-faute. Dès le pre­mier prime, sa tech­nique et son dé­han­ché im­pres­sionnent le ju­ry qui sou­ligne son po­ten­tiel « de fo­lie ».

Il a ca­ra­co­lé en tête du clas­se­ment, jus­qu’à faire le­ver le ju­ry et le pu­blic.

Sa pos­ture : il ne se tient pas en­core tou­jours droit du haut du corps. Il s’est bles­sé plu­sieurs fois, à l’épaule, sans en dire un mot.

C’est une pile élec­trique. Souple et ath­lé­tique, l’an­cien bas­ket­teur a un men­tal d’acier. Il bé­né­fi­cie de l’ex­pé­rience de sa par­te­naire De­nit­sa Iko­no­mo­va, qui a dé­jà rem­por­té trois fois le concours et avec la­quelle il forme un duo sou­dé.

« Elle est com­pli­quée », dit-il. De­puis sep­tembre, il dort entre trois et six heures par nuit et a per­du 5 kg, à cause du rythme ef­fré­né. Ce fils de mé­de­cins se bourre de vi­ta­mines.

« J’aime sa joie, sa bonne hu­meur, sa mo­ti­va­tion. C’est un pe­tit per­fec­tion­niste. »

Il rêve de ci­né­ma, de­vant ou der­rière la ca­mé­ra. « Mais peut-être qu’après je cou­pe­rai mon té­lé­phone et par­ti­rai en van avec un pote. »

Humble, il a re­fu­sé de ré­pondre !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.