Ma­hut, le match d’une vie

Dé­vas­té par son évic­tion en fi­nale l’an­née der­nière, l’An­ge­vin a l’oc­ca­sion de chas­ser ses dé­mons et de re­don­ner de l’es­poir à la France.

Le Parisien (Hauts de Seine) - - SPORTS - DE L’UN DE NOS EN­VOYÉS SPÉC■AUX ÉRIC BRUNA À VILLENEUVE-D’ASCQ (NORD)

PA­PA A ■NTÉ▶ÊT À GAGNE▶. ELLE EST LÀ, LA V▶A■E P▶ESS■ON.

VIR­GI­NIE, ÉPOUSE DE NI­CO­LAS MA­HUT

ET MA­MAN DE NATANEL, 7 ANS

« C’EST SÛ­RE­MENT le match de sa vie… » Vir­gi­nie, l’épouse de Ni­co­las Ma­hut, n’a pas be­soin de beau­coup de mots pour ré­su­mer la tâche qui at­tend l’An­ge­vin et son com­père Pier­reHugues Her­bert, cet après-mi­di, face à la paire croate.

« Ce­la fait trente ans que je rêve de ce mo­ment », lâche le Tri­co­lore, 36 ans, mar­qué à ja­mais par l’épo­pée des Bleus à Lyon (Rhône) en 1991. Mar­qué aus­si – et sur­tout — par la dés­illu­sion vé­cue il y a douze mois, où Noah lui avait pré­fé­ré Gas­quet pour épau­ler Her­bert. « Il avait vrai­ment peur que les choses se re­pro­duisent, souffle Vir­gi­nie. Quand Ju­lien (Ben­ne­teau) a rem­pla­cé Pierre-Hugues pour la de­mi-fi­nale, comme l’an pas­sé, il se di­sait que tout al­lait re­com­men­cer… »

« Quelle que soit l’is­sue de la fi­nale, il y au­ra tou­jours un pe­tit pin­ce­ment, pour­suit sa com­pagne. Il y a quelques pé­riodes de sa car­rière qui res­tent à vie. Le match le plus long de l’his­toire per­du (NDLR : 70-68 au 5e set face à Is­ner à Wim­ble­don 2010), il le di­gère mieux, mais il y pense en­core par­fois. Là, c’était violent et c’est trop ré­cent. J’avais eu mal pour lui. Là, je le sens heu­reux. Ce qu’il vit est in­tense, il est hy­per­sen­sible, hy­per­émo­tif… »

Sé­pa­ré par les choix du ca­pi­taine, le couple Ma­hut-Her­bert au­rait pu ex­plo­ser en vol. « J’avais la crainte que leur re­la­tion soit cas­sée, avoue Mme Ma­hut. Ni­co­las sa­vait que ce n’était pas la faute de Pierre-Hugues, mais ça reste dur. L’at­mo­sphère était bi­zarre quand ils ont re­pris. On les avait abî­més, mais cha­cun a don­né plus à l’autre pour re­ga­gner sa confiance et avan­cer au­tre­ment. Au­jourd’hui, je les re­trouve comme avant. » Reste à réus­sir un ex­ploit pour rê­ver en­core du Graal. La der­nière chance avant la ré­forme com­plète de l’épreuve. La se­maine der­nière, Natanel, 7 ans, a pleu­ré de­vant sa té­lé en re­gar­dant son pa­pa et Her­bert perdre en fi­nale du Mas­ters. Cet après-mi­di, il se­ra aux pre­mières loges dans les tri­bunes pour par­ta­ger un mo­ment unique. « Pa­pa a in­té­rêt à ga­gner, glisse Vir­gi­nie. Elle est là, la vraie pres­sion… »

Stade Pierre-Mau­roy (Villeneuve-d’Ascq), jeu­di. Ni­co­las Ma­hut, 36 ans, doit rem­por­ter le double avec son par­te­naire Pierre-Hugues Her­bert pour que la France reste en course dans cette fi­nale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.