Quelle ar­naque, ce «Ro­bin des bois»!

Le Parisien (Hauts de Seine) - - LOISIRS - CA­THE­RINE BALLE

Q u’y a-t-il à sau­ver dans ce « Ro­bin des bois » ? En près de deux heures de sup­plice, on n’a pas trou­vé. Face à un Ro­bin au cha­risme de sa­von­nette, Ma­rianne, avec son teint de rose et sa poi­trine jaillis­sant de ses cor­sets, semble tout droit sor­tie d’une pub pour par­fums. L’in­trigue nous perd sur ses routes si­nueuses, bru­meuses et san­glantes. Car ce Ro­bin des bois-là ne vole pas aux riches pour don­ner aux pauvres : avec Pe­tit Jean, un chef maure in­car­né par Ja­mie Foxx, il dé­robe les im­pôts pré­le­vés par le shé­rif de Not­tin­gham pour l’em­pê­cher de fi­nan­cer une croi­sade. Parce que tuer des gens, c’est mal. En­fin, la plu­part du temps. Mais voi­là que Ro­bin s’aper­çoit que le shé­rif, plus ma­chia­vé­lique en­core qu’il ne le pen­sait, fi­nance « les Arabes » pour faire tom­ber le roi…

Scénario inepte, scènes gro­tesques… Tout ce­la ne se­rait pas si grave si on pou­vait dor­mir un peu. Mais en bons pa­ci­fistes, Ro­bin et Pe­tit Jean dé­clenchent une fo­lie meur­trière dans Not­tin­gham. Lorsque en­fin Ro­bin des bois se prend une flèche près du coeur, on a juste en­vie de hur­ler : « Bien fait ! »

« Ro­bin des bois », film d’aven­tures amé­ri­cain d’Ot­to Ba­thurst, avec Ta­ron Eger­ton, Ja­mie Foxx… 1 h 56.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.