Pê­chées au stade lar­vaire

Le Parisien (Oise) - - SOCIÉTÉ - F.M.

EN L’ES­PACE de qua­rante ans, les an­guilles sont pas­sées dans la ca­té­go­rie des es­pèces en voie cri­tique d’ex­tinc­tion. Au­tant dire que le quo­ta de pêche of­fi­cielle aux ci­velles que doit pro­chai­ne­ment adop­ter la France, pour la pé­riode 2018-2019, passe mal au­près des as­so­cia­tions éco­lo­gistes. « Pour sa­tis­faire quelques pê­cheurs pro­fes­sion­nels, l’Etat va si­gner un ar­rê­té qui pré­voit la cap­ture de 26 t de ci­velles des­ti­nées à la consom­ma­tion hu­maine, ex­plique Ro­bin des bois. C’est l’équi­valent de cin­quante-deux mil­lions de spé­ci­mens qui ne de­vien­dront pas adultes et ne se re­pro­dui­ront pas dans nos ri­vières et nos fleuves. » En plus de ces captures de poissons ju­vé­niles des­ti­nés à nos as­siettes, la France a pré­vu, pour re­peu­pler l’es­pèce, que 39 t d’ale­vins soient cap­tu­rées dans les es­tuaires et les ri­vières en vue d’être ré­im­plan­tées là où il n’y en a pas du tout. Mais les éco­lo­gistes ont du mal à di­gé­rer que la France au­to­rise en­core cette pêche à des fins ali­men­taires.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.