En­ga­gé et pas­sion­né

Le Parisien (Oise) - - LOISIRS MUSIQUE - É.B. « Walls », Co­lum­bia/So­ny.

C’est une chose en­ten­due : Bar­bra Strei­sand est une des plus grandes chan­teuses de notre époque. Une lé­gende vi­vante qui a ven­du plus de 70 mil­lions d’al­bums, rem­por­té 8 Gram­mys et

2 Os­cars, pour son rôle dans « Fun­ny Girl », en 1968, et sa chan­son « Ever­green ». Mais dans son in­croyable dis­co­gra­phie sur six dé­cen­nies, ce 36e al­bum stu­dio est à part. « Walls » (« Murs », ré­fé­rence à ce­lui que Do­nald Trump veut éri­ger entre les Etats-Unis et le Mexique) est un disque en­ga­gé.

Avec des titres aus­si clairs que « Don’t Lie to Me » (« Ne me men­tez pas »), « Take Care of This House », (« Pre­nez soin de cette mai­son », soit la Mai­sonB­lanche), Bar­bra Strei­sand au­rait pu tom­ber dans le piège du mi­li­tan­tisme po­li­tique et égo­tique. Elle réus­sit au contraire à créer une oeuvre au souffle uni­ver­sel, avec des au­teurs, com­po­si­teurs et pro­duc­teurs de haut vol, de Des­mond Child à Da­vid Fos­ter. De la sur­prise pop « Don’t Lie to Me » au ly­risme puis­sant de « Bet­ter An­gels », en pas­sant par sa re­prise mê­lant « Ima­gine » et « What a Won­der­ful World », elle chante di­vi­ne­ment, pas­sion­né­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.