Sous Blon­del, FO avait dé­jà été épin­glée

Le Parisien (Oise) - - ÉCONOMIE - C.G.

L’AF­FAIRE avait à l’époque fait grand bruit. Plu­sieurs chauf­feurs de Marc Blon­del, le cha­ris­ma­tique pa­tron de FO entre 1989 et 2004, avaient por­té plainte contre la con­fé­dé­ra­tion pour « non-res­pect de la lé­gis­la­tion so­ciale ». Le syn­di­cat avait été condam­né en 2001 par le tri­bu­nal des prud’hommes de Pa­ris pour heures sup non payées, congés non res­pec­tés… Et la note avait été sa­lée. Ain­si, FO avait été obli­gé de ver­ser à la fa­mille d’Oli­vier Tes­teau, qui avait été chauf­feur de 1997 à 1999, date de son dé­cès, la somme de 88 594 € de rat­tra­page d’heures sup.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.