La rou­geole pro­gresse en Ile-de-France

Le Parisien (Oise) - - VIE QUOTIDIENNE -

FAUT-IL CRAINDRE une épi­dé­mie de rou­geole en Ile-de-France ? De­puis quelques se­maines, cette ma­la­die vi­rale, qui peut prendre des formes graves chez l’adulte (en­cé­pha­lites) et se ma­ni­feste par une érup­tion tou­chant d’abord le vi­sage puis le reste du corps, est en pleine re­cru­des­cence, alerte l’agence ré­gio­nale de san­té (ARS) fran­ci­lienne : rien que sur le mois d’oc­tobre, 56 cas ont été en­re­gis­trés, contre un cas par se­maine au cours des six pre­miers mois de l’an­née. Le dé­par­te­ment le plus tou­ché est ce­lui de la Seine-Saint-De­nis (93). Pour les au­to­ri­tés sa­ni­taires, c’est l’in­suf­fi­sance de cou­ver­ture vac­ci­nale (83,6 % dans ce dé­par­te­ment) qui ex­plique la pro­gres­sion de cette ma­la­die « ex­trê­me­ment conta­gieuse » : chaque per­sonne peut conta­mi­ner quinze à vingt per­sonnes. Dès que le diag­nos­tic de rou­geole est po­sé, les per­sonnes non im­mu­ni­sées, ou ayant re­çu une seule dose alors qu’il en faut deux, peuvent pour­tant en­core évi­ter la ma­la­die en se fai­sant vac­ci­ner dans les soixante-douze heures sui­vant le con­tact. En dé­but d’an­née, l’OMS (Or­ga­ni­sa­tion mon­diale de la san­té) s’était alar­mée du re­tour de cette pa­tho­lo­gie en Eu­rope.

La gas­tro-en­té­rite gagne du ter­rain, no­tam­ment en Ile-de-France ou le GrandEst. Existe-t-il des gestes pour s’en pré­mu­nir ?

Il faut sa­voir que la gas­tro-en­té­rite se trans­met es­sen­tiel­le­ment par les UNE MA­LA­DIE VI­RALE mains (80 % des mi­crobes). Pour s’en La rou­geole est pré­ser­ver, la règle d’or, à dire et re­dire, pro­vo­quée par un vi­rus est de se la­ver les mains. Une me­sure de la fa­mille des simple. Il faut le faire, à l’eau et au Pa­ra­myxo­vi­rus. Ce­lui-ci sa­von après être al­lé aux toi­lettes, cir­cule le plus sou­vent bien sûr, mais pas seule­ment. Le en au­tomne et en hi­ver. la­vage est for­te­ment re­com­man­dé La ma­la­die s’ob­serve le avant de pré­pa­rer un re­pas ou de plus sou­vent chez les tou­cher un ali­ment, après avoir été en en­fants. Pen­dant con­tact avec quel­qu’un de ma­lade, quatre jours il a une avant de jouer avec son en­fant. On le fièvre éle­vée, de la toux, sait moins, mais il se­ra un for­mi­dable avant d’avoir une al­lié éga­le­ment après avoir… ap­puyé érup­tion rou­geo­leuse, sur un in­ter­rup­teur ou un bou­ton sous forme de pe­tites d’as­cen­seur ou tout autre ob­jet plaques rouges de tou­ché et re­tou­ché tout au long de la quelques mil­li­mètres jour­née. Un autre geste à adop­ter, et de dia­mètre. va­lable pour tous les vi­rus de l’hi­ver, est l’éter­nue­ment en se cou­vrant la bouche avec le pli du coude, le bras ou la manche afin d’évi­ter de dé­po­ser le mi­crobe sur la main et ain­si le trans­mettre plus fa­ci­le­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.