C’était co­ol les an­nées 80

Tous les week-ends jus­qu’au 16 dé­cembre, le mar­ché Dau­phine se la joue geek : jeux vi­déo vin­tages et bornes d’ar­cade sont ac­ces­sibles gra­tui­te­ment… et à vendre !

Le Parisien (Oise) - - LOISIRS - PAR ANIS­SA HAMMADI

Avant, il ven­dait des mé­di­ca­ments. Tho­mas Mu­sial, 33 ans, est un an­cien dé­lé­gué phar­ma­ceu­tique. De­puis un peu moins d’un an, il vend une autre forme de mé­di­ca­ment. Re­con­ver­ti en bro­can­teur, le jeune col­lec­tion­neur s’est spé­cia­li­sé dans les jeux vi­déo, les jeux de so­cié­té et les jouets des an­nées 1980 et 1990.

Aux puces de Saint-Ouen, c’est le seul à pro­po­ser ces tré­sors ter­ri­ble­ment ten­dances, à l’heure où tout ce qui surfe sur la nos­tal­gie de cette époque car­tonne, de la sé­rie « Stran­ger Things » au film « Rea­dy Player One », de Ste­ven Spiel­berg. A son ar­ri­vée au mar­ché Dau­phine, Tho­mas Mu­sial a la ferme in­ten­tion de « faire bou­ger les Puces, pro­po­ser des évé­ne­ments qui changent de l’or­di­naire » (com­pre­nez les an­ti­qui­tés). « Les tren­te­naires et les qua­dra­gé­naires ne viennent plus, il faut at­ti­rer une clien­tèle plus jeune ». Germe alors l’idée d’un évé­ne­ment fes­tif et geek au­tour des an­ciens jeux élec­tro­niques, « Back to the ar­cade ».

UN ES­PRIT « RÉTROWAVE »

De­puis sa­me­di der­nier, la ga­le­rie Dau­phine, au pre­mier étage, se trans­forme chaque week-end en salle de jeux d’ar­cade de 300 m², dé­co­rée dans un es­prit « rétrowave ». Au­tre­ment dit ré­tro­fu­tu­riste avec néons à go­go. « Tout se­ra à la vente, même les bornes d’ar­cade ». Comp­tez 2 500 € l’uni­té, li­vrai­son in­cluse. Mais mieux vaut at­tendre la fin de l’évé­ne­ment : « On pour­ra en avoir une à 1 800-2 000 €, car elles au­ront tour­né un mois », précise l’ini­tia­teur du pro­jet.

A Vin­tage Game Room, la bou­tique de Tho­mas Mu­sial, il y en a pour tous les bud­gets. On trouve des pan­neaux de si­gna­li­sa­tion cus­to­mi­sés avec des su­per-hé­ros entre 400 et 1 200 €, une fi­gu­rine en plas­tique God­zilla à 50 €, de vieux jeux Nin­ten­do à 30 €, ré­vi­sés et ga­ran­tis un an, des Game Boy Co­lor à 60 €, jeu et se­cond écran of­fert, des jeux de so­cié­té des an­nées 1980 à moins de 50 €, le tout né­go­ciable.

Cer­tains stands ré­servent de jo­lies sur­prises, comme un ate­lier de fa­bri­ca­tion de fi­gu­rines en forme de pixel, un jeu­con­cours sur une Game Boy Nin­ten­do géante, un ta­toueur de man­gas. Des ac­ti­vi­tés anec­do­tiques, com­pa­rées au tro­phée de l’évé­ne­ment : l’ex­po­si­tion de la De­lo­rean de « Re­tour vers le Fu­tur ».

Vous ne pou­vez pas la lou­per : elle pose au pied de la Mai­son Fu­tu­ro, une ha­bi­ta­tion en forme de sou­coupe vo­lante orange ac­quise par le mar­ché Dau­phine il y a deux ans. Ra­re­ment ou­vert au pu­blic, ce drôle d’OVNI au look très 70’s le se­ra du­rant « Back to the ar­cade » pour y ex­pé­ri­men­ter… La réa­li­té vir­tuelle.

▣ « Back to the ar­cade », jus­qu’au 16 dé­cembre au mar­ché Dau­phine, 132-140, rue des Ro­siers à Saint-Ouen. Les week-ends de 10 heures à 18 heures. En­trée libre.

Saint-Ouen (Seine-Saint-De­nis). A la tête de la bou­tique Vin­tage Game Room, Tho­mas Mu­sial est à l’ori­gine du pro­jet « Back to the ar­cade », un évé­ne­ment fes­tif au­tour des jeux des an­nées 1980 et 1990.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.