Plus de 2 100 em­plois sup­pri­més au fisc en 2019

Le Parisien (Oise) - - FAIT DU JOUR - A.L. ET M. PE.

DO­TÉE D’UN BUD­GET de 8 Mds€, la Di­rec­tion gé­né­rale des fi­nances pu­bliques (DGFiP) est la deuxième ad­mi­nis­tra­tion ci­vile de l’Etat en taille avec 100 000 agents ré­par­tis sur 4 000 sites. Un co­losse for­te­ment tou­ché par la chasse aux éco­no­mies. « Les ser­vices des im­pôts ont su­bi 30 000 sup­pres­sions d’em­ploi ces dix der­nières an­nées », s’in­digne Oli­vier Va­de­bout, de la CGT-Fi­nances pu­bliques.

Et le gou­ver­ne­ment, qui compte sup­pri­mer 50 000 postes de fonc­tion­naires sur le quin­quen­nat, es­time qu’il reste du gras. « 2 130 sup­pres­sions de postes sont d’ores et dé­jà ins­crites pour nous dans le bud­get 2019 », sou­pire Anne GuyotWelke, se­cré­taire na­tio­nale de So­li­daires-Fi­nances pu­bliques, pre­mier syn­di­cat des im­pôts.

Des baisses d’ef­fec­tifs qui mettent au­jourd’hui en pé­ril la mis­sion des im­pôts se­lon les or­ga­ni­sa­tions syn­di­cales. « En dix ans, nous avons per­du un agent sur quatre, peste Di­dier Sch­na­ken­bourg, dé­lé­gué CGT dans un centre des im­pôts du Lot. Voyez le ré­sul­tat ! Les Gi­lets jaunes se ré­voltent parce qu’ils n’ont plus ac­cès aux ser­vices pu­blics. Et la seule chose qu’on leur dit c’est : al­lez cli­quer sur In­ter­net ! »

Même son de cloche dans un centre des im­pôts des Hautes-Pyrénées. « Nous sommes dans une ré­gion où la moyenne d’âge est éle­vée, re­lève Jo­sé Na­var­ro, dé­lé­gué syn­di­cal CGT. Ici, la frac­ture nu­mé­rique, ce n’est pas qu’un concept ! Hé­las, nous avons per­du 190 em­plois en quinze ans. Nous ne sommes plus que 345 agents dans le dé­par­te­ment et au­cune des tré­so­re­ries n’est ou­verte l’après-mi­di faute d’ef­fec­tifs. Deux tré­so­re­ries se­ront fer­mées en 2019. Il y a une lo­gique de des­truc­tion, on vide les ter­ri­toires ru­raux de la pré­sence des ser­vices pu­blics. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.