SAN­TÉ

Le Parisien (Oise) - - SOCIÉTÉ - PAR ÉMI­LIE TORGEMEN

L’épi­dé­mie de bron­chio­lite est par­ti­cu­liè­re­ment im­por­tante cette an­née. Se­lon l’AP-HP, le nombre de pas­sages quo­ti­diens dans les ser­vices d’ur­gences pé­dia­triques est de 11 % au-des­sus de la moyenne. Au ni­veau na­tio­nal, le ré­seau des mé­de­cins Sen­ti­nelles place toute la France au stade épi­dé­mique. 1 581 nour­ris­sons ont été hos­pi­ta­li­sés cette se­maine.

Com­ment ça marche

CLI­MAT

Les émis­sions mon­diales de CO2 re­partent à la hausse. Se­lon le Glo­bal Car­bon Pro­ject, entre 2016 et 2017 l’aug­men­ta­tion est de 1,6 % et on pré­voit + 2 % en 2018. Cet or­ga­nisme de ré­fé­rence pointe no­tam­ment la dé­pen­dance au char­bon de la Chine. Après un ra­len­tis­se­ment entre 2014 et 2016, la nou­velle est mau­vaise en pleine COP24. Mais l’Union eu­ro­péenne pour­rait faire mieux, avec une baisse de 0,7 % pré­vue cette an­née. Les gaz à ef­fet de serre doivent dé­croître très ra­pi­de­ment pour conte­nir le ré­chauf­fe­ment glo­bal de la pla­nète. un câble. « UN AIRBAG pour mo­to ? Mais si on est éjec­té, ça ne sert à rien », es­time à tort Jean, qui cir­cule à deux-roues de­puis des an­nées. Le moins qu’on puisse dire est que cet équi­pe­ment est mal connu (voir in­fo­gra­phie ci-des­sus). C’est pour cette rai­son que la Sé­cu­ri­té rou­tière a lan­cé cette se­maine une vi­déo qui se­ra dif­fu­sée jus­qu’à la fin du mois pour in­ci­ter les mo­tards et les conduc­teurs de scoo­ter à ré­cla­mer leur airbag pour Noël.

UN PRIX RÉ­DUIT

Vu les ta­rifs, mieux vaut se co­ti­ser. On trouve des pre­miers prix à 400 € mais il faut comp­ter jus­qu’à 1 000 €. Trois fa­bri­cants (All­shot, He­lite et Hit Air) se sont en­ga­gés à faire des ré­duc­tions d’en­vi­ron 20 % pen­dant toute la du­rée de la cam­pa- gne. « C’est un in­ves­tis­se­ment à vie, in­siste l’ur­gen­tiste Pa­trick Pelloux, qui s’en sert de­puis huit ans. Dans mon ex­pé­rience au Sa­mu, j’ai vu des mo­tards ac­ci­den­tés qui por­taient un airbag et des mo­tards ac­ci­den­tés sans airbag. Les pre­miers n’avaient rien, les se­conds sont té­tra­plé­giques ! »

Pas trop com­pli­qué à uti­li­ser ? « Pas du tout, ré­pond le mé­de­cin. Chez moi, c’est de­ve­nu un ré­flexe. Je le branche quand je monte sur mon deux­roues, exac­te­ment comme j’at­tache ma cein­ture en mon­tant en voi­ture. » Les air­bags mo­to sont en fait des gi­lets ou des vestes équi­pés de cous­sins qui se gonflent qua­si ins­tan­ta­né­ment en cas d’im­pact. En France, on es­time que seuls 4 % des uti­li­sa­teurs de deux-roues en sont équi­pés alors qu’ils risquent 22 fois plus d’être tués sur la route que les au­to­mo­bi­listes.

“C’EST UN IN­VES­TIS­SE­MENT À VIE

PA­TRICK PELLOUX, UR­GEN­TISTE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.