DISQUE

Le Parisien (Oise) - - CULTURE -

de Co­rine, Po­ly­dor, 13,99 €. En concert le 15 dé­cembre au Mans, le 6 fé­vrier 2019 à Stras­bourg, le 1er mars à Mar­seille, le 30 à Tou­louse, le 3 oc­tobre à Pa­ris à l’Olym­pia…

pour les uns, aga­çante pour les autres, Co­rine ne passe pas in­aper­çue. On a choi­si notre camp. Le pre­mier. Avec ceux qui pensent que la mu­sique, ça peut être aus­si lé­ger qu’une bulle de che­wing­gum. « Il fait chaud… à Mo­na­co », chante par exemple la jeune femme, créa­ture kitsch à qui on doit dé­jà la ré­ha­bi­li­ta­tion de la coupe Bon­nie Ty­ler — cri­nière de lionne blonde et fri­sée — et du dis­co ré­tro, nour­rie aux clas­siques de Don­na Sum­mer ima­gi­nés par Gior­gio Mo­ro­der. On pense for­cé­ment à l’in­ter­prète de « I Feel Love » en dé­cou­vrant l’eu­pho­ri­sant « Un air de fête » avec ses vieux sons de syn­thé­ti­seurs qui tournent en boucle.

2018 ou 1978 ? Peu im­porte. « Avec Co­rine, on peut jouer toute la nuit, on s’ima­gine qu’avec elle, par­tout on ira », avoue la de­moi­selle dans le mor­ceau pla­nant qui porte son pré­nom.

Dans la vraie vie, Co­rine s’ap­pelle Au­rore Im­bert et a d’abord chan­té sous le nom de Dawn, après avoir tâ­té de la co­mé­die dès son ado­les­cence pas­sée à Rognes, dans les Bouches-du-Rhône. « Co­rine, fille de ta ré­gion », an­non­çait le titre de son pre­mier en­re­gis­tre­ment de qua- tre titres mis en ligne en 2016, ré­fé­rence aux in­ti­tu­lés de mi­ni­tel rose de son en­fance. Co­quine, ma­li­cieuse, sexy, l’ar­tiste joue avec ses pos­tures de fausse bim­bo d’un autre temps, dé­fend le lâ­cher-prise entre rires et larmes. « Pleure, pleure, n’aie pas peur, ne t’en veux pas / Vire, vire les ran­coeurs, ne t’abîme pas / Casse, casse la ren­gaine, ne t’épuise pas […] Lâche lâche les plai­sirs, ne t’en­ferme pas », chante-t-elle par exemple dans « En­vo­le­toi ». Sans pré­ten­tion au­cune, ce pre­mier al­bum porte bien son nom : « Un air de fête », qui ré­chauffe l’hi­ver et danse sous la gri­saille. C’est dé­jà beau­coup.

Le pre­mier al­bum de Co­rine porte bien son nom : « Un air de fête ».

« Ebauche. In­té­rieur », huile sur toile de Gus­tave Mo­reau.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.