Re­trai­tés et éco­liers man­ge­ront bien­tôt en­semble

À la ren­trée pro­chaine, toutes les gé­né­ra­tions se re­trou­ve­ront dans une can­tine neuve pour par­ta­ger leurs dé­jeu­ners.

Le Parisien (Oise) - - OISE CREILLOIS SENLIS CHANTILLY CLERMONT - PAR ELIE JU­LIEN

« J’IMA­GINE des re­trai­tés chefs de table où dé­jeunent plu­sieurs en­fants. » Le maire (SE) de Margnylès-Com­piègne, Ber­nard Hel­lal, se ré­jouit de la construc­tion d’une fu­ture can­tine in­ter­gé­né­ra­tion­nelle pour la ren­trée sco­laire 2019. Le pre­mier ma­gis­trat vient de choi­sir les en­tre­prises qui de­vront dé­bu­ter les tra­vaux dans les se­maines à ve­nir.

Un bâ­ti­ment de 380 m² se­ra éri­gé rue Louis-Gar­cin, en face de l’école Edouard-Her­riot, sur un ter­rain libre. Une cen­taine d’en­fants de cet éta­blis­se­ment y pren­dront leurs re­pas aux cô­tés de re­trai­tés. « Notre foyer mu­ni­ci­pal ren­contre un fort suc­cès, sou­ligne Ber­nard Hel­lal. Une qua­ran­taine de re­trai­tés de l’ag­glo­mé­ra­tion viennent s’y res­tau­rer, par­fois avec leurs pe­tits-en­fants pen­dant les va­cances. C’est là que nous avons eu cette idée. Les re­trai­tés qui le sou­haitent pour­ront ve­nir man­ger tous les jours dans ce nou­veau lieu de 150 places. »

LE PLUS GROS IN­VES­TIS­SE­MENT DE L’AN­NÉE

« C’est gé­nial, s’en­thou­siasme Alexia, une pa­rent d’élève. Cer­tains en­fants ne voient pas leurs grand­spa­rents et au­ront cette im­pres­sion ici. » « Les re­trai­tés se­ront dy­na­mi­sés et ils cal­me­ront les en­fants », sou­rit An­ge­li­na, une nour­rice.

Mais in­ter­gé­né­ra­tion­nelle ou non, une can­tine de­vait quoi qu’il en soit être construite à Mar­gny. « Nous ga­gnons près d’une classe par an dans les sept écoles de la com­mune. Cet équi­pe­ment, qui coû­te­ra près de 1,2 M€, est né­ces­saire, rap­pelle Ber­nard Hel­lal. Il se­ra notre plus gros in­ves­tis­se­ment cette an­née. »

« On n’au­ra plus le tra­jet à payer, je suis très heu­reuse », ap­plau­dit Au­ré­lie, une ma­man. Car, pour l’heure, les éco­liers d’Edouard-Her­riot se rendent en bus dans l’une des trois autres can­tines de Margnylès-Com­piègne. Ils mangent tard, pas avant 12 h 45, lors d’un deuxième ser­vice. Et ont peu de temps de ré­créa­tion après le re­pas. De quoi re­tour­ner ex­ci­tés en classe. « On doit par­fois les at­tendre après 13 h 30 pour re­prendre les cours », confie Co­rinne Anis­koff, la di­rec­trice. Ce se­ra bien­tôt du pas­sé.

Le bâ­ti­ment de 380 m² se­ra éri­gé rue Louis-Gar­cin, en face de l’école Edouard-Her­riot. Cet équi­pe­ment coû­te­ra près de 1,2 M€.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.