France Té­lé­vi­sions dit stop à Pa­trick Sé­bas­tien

La di­rec­tion de France Té­lé­vi­sions a si­gni­fié à Pa­trick Sé­bas­tien, son ani­ma­teur his­to­rique, qu’il ne se­rait pas re­con­duit en sep­tembre 2019.

Le Parisien (Paris) - - LA UNE - PAR MI­CHAËL ZOLTOBRODA

Pa­trick Sé­bas­tien ne fe­ra plus tour­ner les ser­viettes sur France 2, ni sur au­cune autre chaîne du ser­vice pu­blic. D’après nos in­for­ma­tions, la Deux a dé­ci­dé de se sé­pa­rer de l’ani­ma­teur-pro­duc­teur du « Plus Grand Ca­ba­ret du monde » et des « An­nées bon­heur » et le lui a fait sa­voir en fin de se­maine. Sous contrat jus­qu’en juin pro­chain, Pa­trick Sé­bas­tien ter­mi­ne­ra la sai­son à l’an­tenne, mais ne se­ra pas re­nou­ve­lé en sep­tembre 2019.

Cette dé­ci­sion ferme fait suite à l’ul­ti­ma­tum pro­fé­ré par l’ani­ma­teur ve­dette dans une in­ter­view ac­cor­dée au ma­ga­zine « Té­lé Star », la se­maine der­nière, à l’oc­ca­sion de la sor­tie de son livre, « Et si on était bien­veillant », dans le­quel il sou­ligne la noir­ceur de l’époque. Dans les co­lonnes de l’heb­do­ma­daire, le sal­tim­banque du PAF me­na­çait une nou­velle fois de quit­ter France 2 s’il n’avait pas da­van­tage d’émis­sions l’an­née pro­chaine : « S’ils me donnent moins, je ne res­te­rai pas. Et s’ils me donnent la même chose, je ne res­te­rai pas non plus ! »

La di­rec­tion ac­tuelle, avec qui il a des re­la­tions hou­leuses, a dé­jà ré­duit cette sai­son le nombre de ses pre­mières par­ties de soi­rée à trois « Plus Grand Ca­ba­ret du monde » et quatre « An­nées bon­heur ». Sans lui of­frir non plus de nou­velle fe­nêtre pour une fic­tion, bien que l’ani­ma­teur soit très de­man­deur.

Le chan­tage de trop

Cette énième sor­tie a été vé­cue en haut lieu comme le chan­tage de trop. Il y a quatre mois, Pa­trick Sé­bas­tien s’était dé­jà plaint dans nos co­lonnes de ne pas avoir « le sou­tien de la di­rec­tion », poin­tant une « in­jus­tice » par rap­port au trai­te­ment ré­ser­vé à Na­gui et à Laurent Ru­quier. « On m’a en­le­vé des soi­rées pour mettre ces gens-là. Il y a deux poids deux me­sures », avait-il dé­plo­ré, es­ti­mant qu’on le met­tait « pro­gres­si­ve­ment à la re­traite ».

Pro­té­gé par ses bonnes au­diences de­puis son ar­ri­vée sur France 2 en 1996, Pa­trick Sé­bas­tien ne peut plus au­tant comp­ter des­sus au­jourd’hui. Certes le 16 juin, les 20 ans du « Plus Grand Ca­ba­ret du monde » ont ras­sem­blé 3,3 mil­lions de fi­dèles (19 % de PDA), un score d’au­tant plus sa­tis­fai­sant pour la Deux que TF 1 dif­fu­sait en face un match du Mon­dial de foot­ball, Croa­tie - Ni­ge­ria (4,4 mil­lions). Mais sa­me­di 6 oc­tobre, « les An­nées bon­heur » n’a été sui­vi que par 2,2 mil­lions de té­lé­spec­ta­teurs (12,6 %). Soit 400 000 per­sonnes de moins que le pré­cé­dent nu­mé­ro de juin. Et sur­tout deux fois moins que « Danse avec les stars » sur TF 1 (23,2 %) ou même la sé­rie fran­çaise « Crime dans le Lu­be­ron » sur France 3 (22,2 %). Cô­té fic­tion, si ses deux pre­miers té­lé­films po­li­ciers, réa­li­sés par Jacques Ma­la­terre, « Mon­sieur Max et la ru­meur » (2014) et « l’Af­faire de maître Le­fort » (2016), avaient dé­pas­sé les 4 mil­lions de té­lé­spec­ta­teurs, le der­nier, « Une chance sur six », dif­fu­sé le 17 jan­vier, n’avait pas at­teint les 3 mil­lions.

Sol­li­ci­té hier, l’ani­ma­teur, qui fê­te­ra ses 65 ans le 14 no­vembre, n’a pas ré­pon­du à notre de­mande.

LES UNS APRÈS LES AUTRES

De­puis l’évic­tion de Ju­lien Le­pers (69 ans) en dé­cembre 2015, alors qu’il ani­mait « Ques­tions pour un cham­pion », sur France 3, de­puis vingt-huit ans, France Té­lé­vi­sions n’en fi­nit plus de re­mer­cier ses fi­gures his­to­riques. En juillet 2016, Gé­rard Holtz (70 ans), Mon­sieur Sports du groupe de­puis 1972, a bou­clé son der­nier Tour de France. Da­niel Bi­la­lian, di­rec­teur des sports et an­cien pré­sen­ta­teur de JT, a pris sa re­traite quelques mois plus tard, à 70 ans. Le 8 juin 2017, Da­vid Pu­ja­das a pré­sen­té son der­nier 20 Heures sur France 2 après seize ans de ser­vice. Une longue page s’est éga­le­ment tour­née pour Georges Per­noud le 30 juin 2017 : à 69 ans, le ca­pi­taine a dû lâ­cher la barre de « Tha­las­sa », qu’il avait créé en 1975 sur France 3. Au dé­but de l’été, on ap­pre­nait aus­si le dé­part sur C 8 de William Ley­mer­gie, 70 ans, qui pré­sen­tait « Té­lé­ma­tin » de­puis trente-deux ans. Dans la fou­lée, le jour­na­liste Hen­ri San­nier (« Tout le sport »…) se re­ti­rait en sep­tembre. Fré­dé­ric Tad­deï (57 ans) avait dé­jà per­du « Ce soir ou ja­mais » en 2016. En juin der­nier, il a ap­pris qu’il était pri­vé de « D’art d’art », qu’il pré­sen­tait de­puis seize an­nées. Idem pour Ca­the­rine Cey­lac (64 ans) : son ma­ga­zine de fin de se­maine « Thé ou ca­fé » va dis­pa­raître en dé­cembre de France 2, où il avait été lan­cé en 1996.

Connu sur le court cen­tral de Ro­land-Gar­ros comme sur les pistes du Pa­ris-Da­kar, Lio­nel Cha­mou­laud (58 ans) a, pour sa part, sou­hai­té quit­ter le groupe au­dio­vi­suel pu­blic cet été après trente-sept an­nées de ser­vice. Une op­tion ex­clue par Mi­chel Dru­cker, 76 ans, tou­jours sur France 2 et qui es­père être en­core ani­ma­teur à 100 ans !

L’ani­ma­teur-pro­duc­teur du « Plus Grand Ca­ba­ret du monde » se plai­gnait chaque sai­son du trai­te­ment qui lui était ré­ser­vé sur France 2.

Pa­trick Sé­bas­tien dans« les An­nées bon­heur », dif­fu­sé sur France 2 de­puis 2007.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.