Ras­sem­ble­ment pour les « lou­lous dis­pa­rus »

Les maîtres dont les chiens ont fu­gué se réunissent à Mont­ge­ron. Une jour­née pour sen­si­bi­li­ser à la perte d’un ani­mal.

Le Parisien (Paris) - - ÉCO - PAR FLO­RIAN GAR­CIA

« PER­DU, la­bra­dor sable ré­pon­dant au nom de Djan­go. Ma tris­tesse est in­fi­nie, mer­ci de me contac­ter si vous l’aper­ce­vez. » Dans les com­merces, sur le mo­bi­lier ur­bain et dé­sor­mais sur les sites In­ter­net spé­cia­li­sés et autres ré­seaux so­ciaux, les an­nonces de maîtres ayant per­du leur ani­mal se mul­ti­plient. « Re­trou­vons les lou­lous dis­pa­rus ». C’est sous ce même slo­gan que plu­sieurs ma­ni­fes­ta­tions sont pré­vues en France au­jourd’hui. Pour l’Ile-de-France, qui a lan­cé la ma­ni­fes­ta­tion, le ren­dez-vous est fixé à Mont­ge­ron (Es­sonne).

« El­ly a dis­pa­ru en 2017 lors d’une pro­me­nade en fo­rêt de Sé­nart », se sou­vient Eli­sa­beth Va­lette qui avait pris soin de la chienne avant son adop­tion. Ce jour-là, son nou­veau maître, qui ne l’avait que de­puis une pe­tite se­maine, s’est re­trou­vé face à un maître-chien et son do­ber­man. « Le do­ber­man est ve­nu re­ni­fler El­ly puis il s’est ap­pro­ché du maître, pour­suit Eli­sa­beth. Il a eu peur et a lâ­ché la laisse. »

Les maîtres d’El­ly créent une page Fa­ce­book. Epui­sés par des re­cherches vaines, ils fi­nissent par je­ter l’éponge. « Nous avons re­pris la page Fa­ce­book », ajoute Eli­sa­beth qui, avec le sou­tien de trois autres pas­sion­nées, a ima­gi­né le ras­sem­ble­ment d’au­jourd’hui.

Ob­jec­tif : faire évo­luer la lé­gis­la­tion

Leur idée ? Créer un évé­ne­ment pour sen­si­bi­li­ser le pu­blic à la ques­tion des ani­maux per­dus, aux bons ré­flexes à adop­ter lors­qu’un ani­mal fugue, lors­qu’on en trouve un qui s’est éga­ré (lire ci-des­sous) mais aus­si mo­bi­li­ser pour ob­te­nir une évo­lu­tion de la lé­gis­la­tion. « Un chien équi­pé d’une puce en France ne pour­ra pas être iden­ti­fié dans un autre pays eu­ro­péen », re­grette Eli­sa­beth Va­lette.

Un an jour pour jour après la dis­pa­ri­tion d’El­ly, ses maîtres sont tou­jours sans nou­velle. « Elle a peut-être été adop­tée par une fa­mille, c’est ce que nous sou­hai­tons », conclut celle avait re­cueilli le chien.

Au­jourd’hui, à 14 heures, sur la pe­louse du 1, rue Mar­gue­rite à Mont­ge­ron.

Le ras­sem­ble­ment a lieu un an jour pour jour après la dis­pa­ri­tion d’El­ly, en fo­rêt de Sé­nart.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.