Un ani­mal ta­toué a 40 % de chances en plus d’être re­trou­vé

Le Parisien (Paris) - - ÉCO - I-CAD : 0810 778 778 ou par mail à contact@i-cad.fr

58 000 ani­maux ont été dé­cla­rés per­dus en France en 2015, se­lon les sta­tis­tiques de l’I-CAD (iden­ti­fi­ca­tion des car­ni­vores do­mes­tiques). Pour les re­trou­ver, les maîtres doivent ap­pli­quer quelques règles simples. La pre­mière consiste à iden­ti­fier son chat ou son chien à l’aide d’un ta­touage ou d’une puce élec­tro­nique. Seuls les vé­té­ri­naires sont ha­bi­li­tés à réa­li­ser cette opé­ra­tion obli­ga­toire. En cas de dis­pa­ri­tion, il fau­dra donc se tour­ner vers ce même or­ga­nisme qui gère une base de don­nées de plus de 15 mil­lions d’ani­maux. « Un chien ou un chat iden­ti­fié a près de 40 % de chances de plus d’être re­trou­vé et ren­du à son pro­prié­taire », sou­ligne l’I-CAD. Cette pre­mière dé­cla­ra­tion doit être sui­vie d’un af­fi­chage ra­pide sur le lieu de la dis­pa­ri­tion et sur les ré­seaux so­ciaux. De même, lorsque l’on re­cueille un ani­mal éga­ré, le pré­sen­ter à un vé­té­ri­naire pour vé­ri­fier la pré­sence d’une puce et, le cas échéant, le si­gna­ler à l’I-CAD est le pre­mier des ré­flexes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.