« Nous avons ima­gi­né le Tin­der du voyage »

Le Parisien (Paris) - - CAHIER SPÉCIAL - Si­mon Ru­fet, LAU­RÉAT DU HACKATHON DU SA­LON IFTM TOP RESA 2018

« L’an der­nier, nous nous sommes ins­crits, avec quatre autres étu­diants de mon école, l’Esiea (École d’in­gé­nieurs du monde nu­mé­rique), au hackathon or­ga­ni­sé par le sa­lon IFTM Top Resa. Je n'avais au­cune ex­pé­rience dans le tou­risme avant de par­ti­ci­per à cet évé­ne­ment. Le prin­cipe de ce type de concours est de tra­vailler en équipe pen­dant 24 heures pour in­ven­ter et pro­po­ser un pro­jet afin de ré­pondre à une pro­blé­ma­tique. L'an der­nier, le thème était ce­lui de l’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle au ser­vice du voya­geur : il fallait donc ima­gi­ner un nou­vel ou­til pour amé­lio­rer l’ex­pé­rience uti­li­sa­teur avec, comme seule contrainte, d’uti­li­ser une base de don­nées avec plu­sieurs mil­liers de voyages. Le plus dii­cile a été de trou­ver une idée fai­sable en 24 heures, mais, très vite, nous avons pen­sé à une ap­pli­ca­tion dé­diée à des voya­geurs in­dé­cis qui vou­draient dé­cou­vrir une des­ti­na­tion, une si­tua­tion que tout le monde a dé­jà vé­cue ! Pour leur don­ner des idées et un peu d’ins­pi­ra­tion, nous avons ima­gi­né une sorte de Tin­der du voyage. Sur la même forme que la cé­lèbre ap­pli­ca­tion de ren­contres, l’uti­li­sa­teur voit dé­fi­ler sur son smart­phone une pho­to illus­trant un voyage avec la lo­ca­li­sa­tion, la du­rée et le prix du voyage. Comme sur Tin­der, l’uti­li­sa­teur in­dique juste ce qu'il aime ou pas, ce qui, à l’usage, per­met à l’al­go­rithme de com­prendre les pré­fé­rences du voya­geur et d’ai­ner ses pro­po­si­tions. A notre grande sur­prise, notre équipe, la Team Le­pir, a dé­cro­ché le troi­sième prix ain­si que le coup de coeur du ju­ry. Je crois que nous avons été dis­tin­gués parce que l’idée était bonne, mais aus­si parce que nous étions la seule équipe à avoir pré­sen­té un pro­to­type abou­ti. D’ailleurs, à la fin du concours, un em­ployeur nous a même pro­po­sé de nous em­bau­cher pour dé­ve­lop­per notre idée avec lui ! C'était flat­teur, mais nous avons pré­fé­ré dé­cli­ner pour fi­nir nos études.

Je suis ac­tuel­le­ment en der­nière an­née avec une spé­cia­li­sa­tion en sé­cu­ri­té in­for­ma­tique qui pour­ra me ser­vir dans plu­sieurs sec­teurs. En même temps, ce concours a don­né à toute l’équipe l’en­vie de tra­vailler dans le tou­risme alors que nous n’y pen­sions pas du tout. Il nous a aus­si per­mis d’être re­pé­rés et de nouer quelques contacts. A la sor­tie de l’école, peut-être crée­rons-nous notre propre en­tre­prise pour ex­plo­rer da­van­tage les be­soins du secteur…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.