Un di­manche des Ra­meaux sans messe ni buis

À une se­maine de Pâques, les ca­tho­liques se pré­parent à un di­manche des Ra­meaux in­édit.

Le Parisien (Paris) - - SPÉCIAL CORONAVIRU­S - PAR PHI­LIPPE BAVEREL

SANS FI­DÈLE NI BUIS !

C’est un di­manche des Ra­meaux - fête qui cé­lèbre, une se­maine avant Pâques, l’en­trée triom­phale du Ch­rist à Jé­ru­sa­lem, son der­nier re­pas et sa Pas­sion - com­plè­te­ment in­édit que s’ap­prête à cé­lé­brer l’Eglise de­main.

L’église Saint Paul ou­verte de 8 heures à 19 heures

Les messes étant pros­crites en rai­son de l’épi­dé­mie de co­ro­na­vi­rus, il n’y au­ra cette an­née « ni dis­tri­bu­tion, ni bé­né­dic­tion de buis, élé­ment im­por­tant de la pié­té po­pu­laire », re­lève Pierre Vi­va­rès, cu­ré de Saint Paul (IVe) qui cé­lé­bre­ra l’of­fice en pri­vé à 11 heures à la cha­pelle Sainte Aure, avec les deux autres prêtres de l’église, ou­verte chaque jour de 8 heures à 19 heures. « Cer­tains viennent prier et puis ça per­met aux sans do­mi­cile fixe de re­char­ger leur por­table », ob­serve Pierre Vi­va­rès.

Dis­pen­sés de « l’obli­ga­tion do­mi­ni­cale » par l’ar­che­vêque de Pa­ris, Mgr Mi­chel Au­pe­tit, les fi­dèles pour­ront tou­te­fois suivre l’of­fice re­trans­mis en di­rect sur la chaîne YouTube de cer­taines pa­roisses, comme Notre-Dame des Champs (VIe), Saint-Am­broise (XIe), Saint-Léon (XVe)…

Y au­ra-t-il néan­moins des Ra­meaux en 2020 ? « L’ar­che­vêque ré­flé­chit à la pos­si­bi­li­té de dis­tri­buer et bé­nir les Ra­meaux après le confi­ne­ment, pour­quoi pas à la fête du Sa­cré-Coeur ? » se de­mande Mgr Patrick Chau­vet, rec­teur de la ca­thé­drale Notre-Dame.

Des prières pour les ma­lades à la Ma­de­leine

Tout en se dé­cla­rant « com­plè­te­ment es­tour­bi par cette si­tua­tion bi­zarre qui nous a contraints à fer­mer l ’é g l i s e , pour­tant res­tée ou­verte pen­dant les guerres mon­diales », le cu­ré de la Ma­de­leine, Bru­no Ho­raist, fait preuve de prag­ma­tisme. « Comme il n’est pas ques­tion cette an­née d’ex­po­ser sur les marches du grand es­ca­lier de l’église une croix fleu­rie de buis et d’arums, nous avons dé­ci­dé de rem­pla­cer le buis par des in­ten­tions de prière que je dis­po­se­rai comme un bou­quet sur la croix », ex­plique le prêtre.

Pour par­ti­ci­per, il suf­fit d’en­voyer son mes­sage par mail à l’adresse : madln@orange.fr. Bru­no Ho­raist se charge d’im­pri­mer les textes sur des pa­piers de cou­leurs plas­ti­fiés qu’il fixe­ra en­suite comme au­tant de fleurs sur la croix en bois. Par­mi la cin­quan­taine de mes­sages dé­jà par­ve­nus, il y a ce­lui de cette élève du ca­té­chisme âgée de dix ans : « Prions pour les fa­milles où quel­qu’un est ma­lade, pour qu’ils n’aient pas trop peur que la per­sonne meure. Prions le Sei­gneur ». Ou en­core cet hom­mage à l’un des bé­né­voles qui ve­nait ser­vir le re­pas au foyer de La Ma­de­leine, em­por­té par le co­ro­na­vi­rus à 65 ans : « Pour De­nis, par­ti trop ra­pi­de­ment et qui nous laisse désem­pa­rés. Pour que sa mort soit utile et fasse s’ou­vrir en notre coeur de nou­velles sources d’amour ». Le mes­sage est si­gné : « Ma­rieLaure, une bé­né­vole ».

Sur la croix de La Ma­de­leine (VIII ), les fleurs se­ront rem­pla­cées cette an­née par des in­ten­tions de prières.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.