Le Red Star et les filles du PSG peuvent en­core y croire

Si elle a dé­ci­dé de stop­per tous les autres cham­pion­nats, la Fédération fran­çaise se laisse en­core du temps pour dé­ci­der de la suite du Na­tio­nal et de la D 1 fé­mi­nine.

Le Parisien (Paris) - - SPORTS IDF - PAR LAU­RENT­PRU­NE­TA

COMME C’ÉTAIT AT­TEN­DU le Co­mex (co­mi­té exé­cu­tif) de la FFF a of­fi­cia­li­sé hier l’ar­rêt de tous les cham­pion­nats ama­teurs (N 2, N 3, D 2 fé­mi­nine, ré­gio­naux, dé­par­te­men­taux, jeunes, fut­sal). Mais la Fédération a dé­ci­dé de se lais­ser en­core un peu de temps en ce qui concerne le Na­tio­nal et la D 1 fé­mi­nine. Cham­pion­nat hy­bride où cinq clubs pos­sèdent le sta­tut pro (Red Star, Bourg-en-Bresse, GFC Ajac­cio, Que­villy, Bé­ziers), le Na­tio­nal reste très fra­gile éco­no­mi­que­ment. Son sort de­meure lié à la Ligue 2 avec des bar­rages d’ac­ces­sion en fin de sai­son. Si la L 2 re­prend, le Na­tio­nal de­vra donc aus­si re­prendre.

Le Red Star — 4e (à 4 points du 3e Bou­logne) avant l’ar­rêt —, après avoir long­temps fi­gu­ré sur le po­dium, peut donc de nou­veau croire à ses chances de dis­pu­ter jus­qu’au bout — il res­tait 9 jour­nées — la mon­tée en L 2.

Même si son di­rec­teur gé­né­ral Luc Pon­tig­gia nous as­su­rait que « l’hy­po­thèse d’une non-mon­tée avait aus­si été bud­gé­tée et que le Red Star ne se­ra pas en dan­ger », une deuxième sai­son d’af­fi­lée en Na­tio­nal au­rait des consé­quences fi­nan­cières non né­gli­geables pour le club aux 5,5 mil­lions d’eu­ros de bud­get. Elle ra­len­ti­rait aus­si ses pro­jets (centre de for­ma­tion, stade).

« La prio­ri­té reste la lutte contre le vi­rus »

Au Red Star, on reste néan­moins pru­dent. « On est dé­pen­dant des dé­ci­sions qui se­ront prises pour la L 1 et L 2, es­time Vincent Bor­dot, l’en­traî­neur. La FFF, qui a pris une dé­ci­sion dif­fi­cile en ar­rê­tant les autres cham­pion­nats, a pris en compte les en­jeux fi­nan­ciers qui existent en Na­tio­nal. Dans cette pé­riode com­pli­quée, je ne vais pas par­ler de bonne nou­velle. Pour moi, en­chaîne-t-il, la prio­ri­té reste la lutte contre le vi­rus. Il faut res­ter dé­cent et ne pas tout mé­lan­ger. Avant de pen­ser foot, le plus im­por­tant est d’abord que la si­tua­tion sa­ni­taire s’amé­liore. Mais s’il peut y avoir une suite, ce se­rait une bonne chose que le cham­pion­nat puisse se ter­mi­ner. Au ni­veau de l’équi­té spor­tive, ce se­rait la meilleure so­lu­tion. Ça per­met­trait à chaque équipe de se ren­con­trer. »

Avec cette nou­velle pers­pec­tive de pou­voir peut-être re­jouer, le staff de­vra in­ten­si­fier la pré­pa­ra­tion. « Les joueurs ont un pro­gramme d’en­tre­tien à suivre et tra­vaillaient dé­jà fort au quo­ti­dien, as­sure Bor­dot. On au­ra be­soin d’un temps d’adap­ta­tion mais les joueurs se­ront prêts. Il fau­dra se pré­pa­rer à jouer tous les trois jours et au moins jus­qu’en juillet. »

La D 1 fé­mi­nine pour­rait éga­le­ment se pour­suivre. Il ne reste en ef­fet que six matchs à dis­pu­ter. « La pos­si­bi­li­té de re­pous­ser la date de fin de sai­son au-de­là du 30 juin amène la FFF à étu­dier les hy­po­thèses de re­prise pos­sibles. La dé­ci­sion prise de­vra no­tam­ment être co­hé­rente avec les sou­haits de l’UEFA en ma­tière de qua­li­fi­ca­tion eu­ro­péenne », ex­plique la Fédération. Lyon qui pos­sède trois points d’avance et le PSG sont à la lutte pour le titre de cham­pion de France. Les deux clubs res­tent éga­le­ment en lice en quarts de fi­nale de Ligue des cham­pions.

Pour le Pa­ris FC (5e) et Fleu­ry (7e), dé­jà sau­vés et trop éloi­gnés du po­dium, l’éven­tuelle re­prise de la sai­son ne de­vrait pas chan­ger grand-chose à leur clas­se­ment.

A no­ter qu’il y au­ra un 4e re­pré­sen­tant fran­ci­lien en D 1 fé­mi­nine la sai­son pro­chaine. Is­sy-les-Mou­li­neaux, lea­der du groupe A de D 2 avec 12 points d’avance, est of­fi­ciel­le­ment pro­mu après l’ar­rêt du cham­pion­nat.

Dji­man Kou­kou et le Red Star peuvent tou­jours es­pé­rer jouer la mon­tée en L 2 si le cham­pion­nat re­prend.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.