« Or­don­nons des hommes ma­riés »

Da­niel Dui­gou, cu­ré de Saint-Mer­ri, à Pa­ris, pu­blie une lettre ou­verte au pape dans la­quelle il plaide pour l’as­sou­plis­se­ment des règles de l’Eglise sur le ma­riage des prêtres.

Le Parisien (Seine et Marne) - - SOCIÉTÉ - PAR PHI­LIPPE BAVEREL

“POUR CER­TAINS [JEUNES], L’ÉGLISE EST EN PANNE DA­NIEL DUI­GOU

VOI­LÀ UN LIVRE qui va faire du bruit ! Dans sa « Lettre ou­verte d’un cu­ré au pape Fran­çois », qui vient de sor­tir, Da­niel Dui­gou, cu­ré de l’église Saint-Mer­ri à Pa­ris (IVe), prend sa plus belle plume pour dire sans dé­tour au sou­ve­rain pon­tife : « Il est temps d’ou­vrir le corps sa­cer­do­tal à des hommes ma­riés. »

Confron­tée à la crise des vo­ca­tions, l’Eglise n’a plus d’autre so­lu­tion que d’or­don­ner des hommes ma­riés, es­time Dui­gou, qui vient de fê­ter ses 70 ans. « C’est d’ailleurs la moyenne d’âge des 15 000 prêtres qui of­fi­cient en France », ob­ser­vet-il. Avant de rap­pe­ler que « le cé­li­bat des prêtres n’est pas un dogme mais une dis­ci­pline ».

Quel ac­cueil sa pro­po­si­tion re­ce­vra-t-elle à Rome ? Si le Va­ti­can, pour l’heure, n’a pas ré­agi, le cu­ré de Saint-Mer­ri a beau jeu de sou­li­gner que le su­jet est aus­si dé­bat­tu en Amé­rique la­tine.

UN CU­RÉ ATY­PIQUE

Dans sa mis­sive adres­sée au pape Fran­çois, il écrit : « Suite à l’exa­men par la Con­fé­rence des évêques bré­si­liens de la pos­si­bi­li­té d’or­don­ner prêtres des ca­tho­liques ma­riés pour des ré­gions re­cu­lées, vous convo­quez un sy­node spé­cial pour l’Ama­zo­nie à Rome en oc­tobre 2019. Vous ou­vrez dé­jà la porte plus lar­ge­ment à l’or­di­na­tion d’hommes ma­riés dans l’Eglise ca­tho­lique. » Si Da­niel Dui­gou se per­met de s’adres­ser aus­si li­bre­ment au pape, c’est parce que Fran­çois lui a ac­cor­dé au­dience le 1er sep­tembre 2015 avec Mgr Jacques Gaillot, exé­vêque d’Evreux, de qui il est proche. Lorsque le chef de l’Eglise ca­tho­lique lui a de­man­dé : « Que dites-vous aux di­vor­cés re­ma­riés ? »*, le cu­ré de Saint-Mer­ri lui a ré­pon­du : « D’abord, je les écoute… Je les bé­nis… Je bé­nis aus­si des couples ho­mo­sexuels. »

An­cien jour­na­liste de té­lé­vi­sion (il a pré­sen­té le JT de TF 1 puis d’An­tenne 2 dans les an­nées 1980) puis psy­cha­na­lyste, Da­niel Dui­gou, or­don­né prêtre à Amiens en 1999, est connu pour son franc-par­ler. Aty­pique, ce cu­ré, qui ne porte pas le col ro­main, l’est tout au­tant que la pa­roisse où il of­fi­cie de­puis que le car­di­nal Fran­çois Mar­ty a dé­ci­dé en 1977 d’en faire un la­bo­ra­toire pour « in­ven­ter une nou­velle ma­nière de faire l’Eglise dans la ville ».

Fort de son ex­pé­rience à Saint-Mer­ri, gé­rée en co­res­pon­sa­bi­li­té par une équipe de six laïcs élus par les fi­dèles, Da­niel Dui­gou dresse un constat sans ap­pel de la si­tua­tion de l’Eglise au­jourd’hui en France. Comme en ré­ponse au pape qui lui de­man­dait en 2015 : « Et que vous disent les jeunes ? », il écrit : « Pour cer­tains, l’Eglise est en panne ; et, ce qui est plus grave, elle est en faillite de sens. A leurs yeux, elle n’a plus d’ave­nir. Elle n’est même plus au­dible. Elle est de­ve­nue un mo­nu­ment du pas­sé qu’on vi­site. »

Et de lan­cer cette sup­plique en forme de SOS : « Il y a ur­gence à ré­agir. Le risque, c’est que les pa­rois­siens se re­ferment sur le rite. Or, le sa­cré, ce ne sont pas les rites mais l’ave­nir de l’homme. » Une for­mule que ne re­nie­rait pas le pape Fran­çois…

* Jus­qu’au sy­node d’oc­tobre 2015, les di­vor­cés re­ma­riés n’avaient pas le droit de com­mu­nier.

Avant d’être or­don­né prêtre et de de­ve­nir le cu­ré de l’église Saint-Mer­ri, Da­niel Dui­gou (ici en 2016) a pré­sen­té le jour­nal té­lé­vi­sé de TF 1 et d’An­tenne 2 dans les an­nées 1980 et est de­ve­nu psy­cha­na­lyste.

« Lettre ou­verte d’un cu­ré au pape Fran­çois », de Da­niel Dui­gou, Ed. Presses de la Re­nais­sance, 128 p., 10 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.