Les coupes mas­sives dans la fonc­tion pu­blique at­ten­dront

Le Parisien (Seine et Marne) - - ÉCONOMIE - A. L. ET M. PE.

LA PRO­MESSE PRÉ­SI­DEN­TIELLE est en­core loin d’être te­nue. Alors qu’Em­ma­nuel Ma­cron pré­voit de sup­pri­mer 50 000 postes dans la fonc­tion pu­blique d’Etat, le gou­ver­ne­ment a choi­si pour l’ins­tant de mettre la pédale douce. Sur les 4 500 sup­pres­sions de postes an­non­cées cet été par le Pre­mier mi­nistre, le gou­ver­ne­ment s’en tient fi­na­le­ment à 4 164 postes en moins en 2019 par­mi les fonc­tion­naires d’Etat et les opé­ra­teurs. Dans le dé­tail, quatre mi­nis­tères ont été par­ti­cu­liè­re­ment ci­blés.

En 2019, ce­lui de l’Ac­tion et des Comptes pu­blics — et no­tam­ment la Di­rec­tion gé­né­rale des fi­nances pu­bliques — va perdre 2 283 postes. Ils sont 1 813 à l’Edu­ca­tion na­tio­nale, 1 618 au mi­nis­tère du Tra­vail et 1 078 au mi­nis­tère de la Tran­si­tion éco­lo­gique et so­li­daire. D’autres mi­nis­tères, eux, tirent leur épingle du jeu. Ceux de l’In­té­rieur (+ 2 278) et de la Jus­tice (+ 1 300) sont les grands ga­gnants.

Ce mou­ve­ment va « s’ac­cé­lé­rer », pré­ve­nait hier ma­tin le se­cré­taire d’Etat en charge de la Fonc­tion pu­blique, Oli­vier Dus­sopt, lors de la pré­sen­ta­tion du bud­get pour 2019. Une ma­nière de dire que les trois der­nières an­nées du quin­quen­nat s’an­noncent beau­coup plus san­glantes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.