En Marche ! : duel pour prendre la tête du par­ti

A un mois du vote qui doit élire le suc­ces­seur de Chris­tophe Cas­ta­ner à la tête d’En Marche !, l’am­biance est vi­si­ble­ment ten­due entre les deux fa­vo­ris, Sta­nis­las Gue­ri­ni et Pierre Per­son.

Le Parisien (Seine et Marne) - - LA UNE - PAR JAN­NICK ALIMI ET VA­LÉ­RIE HA­COT

C’EST L’UNE DES VER­TUS car­di­nales de la Ré­pu­blique en marche. La bien­veillance semble pour­tant avoir pris un sé­rieux coup dans l’aile au sein du par­ti d’Em­ma­nuel Ma­cron. Et les bonnes vieilles pra­tiques po­li­ti­ciennes dignes de « l’an­cien monde » ont re­pris du ser­vice en vue de l’élec­tion du suc­ces­seur de Chris­tophe Cas­ta­ner à la tête de LREM !

La liste des can­di­dats pour ce scru­tin pro­gram­mé le 1er dé­cembre n’est pas en­core connue mais, dé­jà, l’am­biance est élec­trique entre les deux fa­vo­ris : Sta­nis­las Gue­ri­ni, qui s’est dé­cla­ré mar­di, et Pierre Per­son, qui n’a pas en­core fait acte de can­di­da­ture mais qui piaffe dans les star­ting-blocks. « La can­di­da­ture de Gue­ri­ni est té­lé­gui­dée par les an­ciens strauss-kah­niens dans l’en­tou­rage de Ma­cron : Is­maël Eme­lien (NDLR : le conseiller spé­cial du pré­sident), Cé­dric O (NDLR : conseiller à l’Ely­sée et à Ma­ti­gnon) ou en­core le mi­nistre Ben­ja­min Gri­veaux », s’agace un dé­pu­té LREM proche de Pierre Per­son. « Ils contactent des élus et les ré­fé­rents de la Ré­pu­blique en marche pour leur dire de sou­te­nir Gue­ri­ni. Des mi­nistres ont aus­si ap­pe­lé des dé­pu­tés pour cri­ti­quer Per­son », ren­ché­rit un autre par­le­men­taire. « J’ai même re­çu un tex­to d’un conseiller de l’Ely­sée pour me faire sa­voir qu’il sou­te­nait Gue­ri­ni », abonde un élu qui veut gar­der l’ano­ny­mat.

LE JEU DE BILLARD À PLU­SIEURS BANDES DE LA PO­LI­TIQUE PO­LI­TI­CIENNE

Le té­lé­phone de Pierre Per­son a lui aus­si son­né à plu­sieurs re­prises : « Des conseillers de l’Ely­sée lui ont ex­pli­qué qu’il se­rait bien qu’il pense à ne pas y al­ler », as­sure un de ses fi­dèles. Tan­dis qu’un autre a une ex­pli­ca­tion toute trou­vée pour jus­ti­fier l’em­pres­se­ment de Ben­ja­min Gri­veaux à pous­ser Gue­ri­ni à la tête du par­ti. « Il es­père ain­si avoir la main sur En Marche ! et prendre la tête de liste des mu­ni­ci­pales à Pa­ris. C’est d’ailleurs pour ce­la que Cé­dric Villa­ni — qui veut aus­si se pré­sen­ter dans la ca­pi­tale — sou­tient Pierre Per­son », as­sure un élu… Bref, le clas­sique jeu de billard à plu­sieurs bandes de la po­li­tique po­li­ti­cienne.

L’équipe de Per­son, qui as­sure que son can­di­dat a le sou­tien de « la base » du par­ti, n’a donc dé­sor­mais de cesse de dé­non­cer des « pres­sions » pour en­tra­ver la can­di­da­ture de leur cham­pion. Des ac­cu­sa­tions re­je­tées en bloc par le camp d’en face. « Oui, les mi­nistres avec les­quels nous avons l’ha­bi­tude de tra­vailler, que ce soit Ben­ja­min Gri­veaux, Ju­lien De­nor­man­die, Bru­no Le Maire, nous sou­tiennent et ils l’ont cer­tai­ne­ment fait sa­voir à cer­tains élus. Nous n’al­lons pas nous en ex­cu­ser. En re­vanche, par­ler de pres­sions, c’est n’im­porte quoi ! Il semble que Pierre Per­son veuille lan­cer une of­fen­sive contre nous, libre à lui ! » ba­laye, ra­geur, un proche de Gue­ri­ni.

Le ton de la cam­pagne est donc don­né… Pour l’heure, même si cer­tains de ses plus proches fi­dèles ont pris fait et cause pour Sta­nis­las Gue­ri­ni, Em­ma­nuel Ma­cron, lui, s’en tient à une pru­dente dis­tance. « Il faut faire la dif­fé­rence entre le pré­sident et cer­tains de ses conseillers. Em­ma­nuel Ma­cron at­tend de voir les par­rai­nages des can­di­dats et les rap­ports de force pour peut-être faire connaître sa pré­fé­rence », confie un proche du Châ­teau. Et de conclure : « Sur le fond, il n’y a pas vrai­ment de dif­fé­rence entre eux. »

“EM­MA­NUEL MA­CRON AT­TEND DE VOIR LES RAP­PORTS DE FORCE POUR PEU­TÊTRE FAIRE CONNAÎTRE

SA PRÉ­FÉ­RENCE

UN PROCHE DU PRÉ­SIDENT

Sta­nis­las Gue­ri­ni s’est dé­cla­ré mar­di can­di­dat à la tête de LREM. Pierre Per­son est dans les star­ting-blocks.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.