« LE GRAND BAIN »

La co­mé­die de Gilles Lel­louche, qui dé­pas­se­ra sans doute les 3 mil­lions de spec­ta­teurs ce week-end, a con­nu un ex­cellent dé­mar­rage. Et ses na­geurs ca­bos­sés font du bien au ci­né­ma et aux spec­ta­teurs.

Le Parisien (Seine et Marne) - - LA UNE - PAR CA­THE­RINE BALLE

Jus­qu’où ira « le Grand Bain » ? Ce week-end, le film de Gilles Lel­louche de­vrait dé­pas­ser les 3 mil­lions d’en­trées. La co­mé­die dra­ma­tique sur huit hommes écor­chés par la vie qui s’en­gagent dans la na­ta­tion syn­chro­ni­sée avait dé­mar­ré très fort : avec 1,5 mil­lion de spec­ta­teurs pour sa pre­mière se­maine, elle a réa­li­sé le 3e meilleur lan­ce­ment de l’an­née pour un long-mé­trage fran­çais, der­rière « la Ch’tite Fa­mille » et « les Tuche 3 ».

Les co­mé­dies de Da­ny Boon et d’Oli­vier Ba­roux ont fi­na­le­ment at­ti­ré 5,6 et 5,7 mil­lions de spec­ta­teurs… « Le Grand Bain » par­vien­dra-t-il à dou­bler ces deux co­mé­dies fran­çaises lau­réates de l’an­née 2018 ? Après des dé­buts qui écla­boussent au boxof­fice, les aven­tures aqua­tiques de Ma­thieu Amal­ric, Be­noît Poel­voorde, Guillaume Ca­net, Phi­lippe Ka­te­rine, Jean-Hugues An­glade & Co. ont main­te­nant adop­té leur vi­tesse de croi­sière.

REVIGORANT

« On a eu un ali­gne­ment des pla­nètes in­croyable à la sor­tie du film, re­con­naît Alain At­tal, pro­duc­teur du Grand Bain avec Hu­go Sé­li­gnac. Il y a eu les va­cances de la Tous­saint, les jours fé­riés, la pluie et l’eu­pho­rie liée à la nou­veau­té. De­puis lun­di, on est en­trés dans la deuxième vie du film. » Les na­geurs de Gilles Lel­louche vont donc de­voir confir­mer dans des eaux moins fa­vo­rables et avec la concur­rence d’un autre gros pois­son : « Bo­he­mian Rhap­so­dy », le bio­pic sur Fred­die Mer­cu­ry, qui a en­gran­gé un mil­lion d’en­trées pour sa pre­mière se­maine.

Mais il n’est pas ex­clu qu’un cou­rant mi­ra­cu­leux porte « le Grand Bain » au-de­là des 5 mil­lions : en 2010, un film sor­ti à la même pé­riode avait at­ti­ré 1,4 mil­lion de spec­ta­teurs en pre­mière se­maine et fi­na­le­ment en­re­gis­tré 5,5 mil­lions d’en­trées… C’était « les Pe­tits Mou­choirs », pro­duit lui aus­si par At­tal et Sé­li­gnac, avec Gilles Lel­louche (comme ac­teur) et Guillaume Ca­net (der­rière la ca­mé­ra)…

Qu’il s’agisse d’une vague, d’un raz-de-ma­rée ou d’un tsu­na­mi, ce « Grand Bain » ap­porte un grand bol d’air au ci­né­ma. D’abord parce que, de­puis son ova­tion au Fes­ti­val de Cannes, il syn­chro­nise les cri­tiques et le pu­blic. En­suite parce qu’il re­lance les en­trées dans un mar­ché qui pei­nait à sor­tir la tête de l’eau de­puis le prin­temps. Sur­tout, les lo­sers flam­boyants de Lel­louche portent un mes­sage revigorant. Cette co­mé­die sen­sible et op­ti­miste a du fond, alors peu im­porte si elle perd la ba­taille du boxof­fice d’une ou deux brasses.

Les lo­sers flam­boyants du « Grand Bain » sont sa­lués et par la cri­tique et par le pu­blic.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.