Pour le Bal­lon d’or, c’est fait !

De­puis la nuit der­nière, les dés sont je­tés pour la dé­si­gna­tion du Bal­lon d’or 2018. Tout le monde ou presque a vo­té. Et le vain­queur est… Ver­dict le 3 dé­cembre.

Le Parisien (Seine et Marne) - - SPORTS - PAR SÉ­BAS­TIEN NIETO

ALEA JACTA EST. Même si un joueur marque un quin­tu­plé ce week-end, ce­la ne comp­te­ra plus dans la course au Bal­lon d’or 2018. De­puis hier soir, les votes sont clos et « France Foot­ball », créa­teur de la ré­com­pense, ter­mine ses comptes. Le col­lège de jour­na­listes (194 au to­tal) ap­pe­lés à trans­mettre un top 5 par­mi 30 nom­més a fait son choix. Le vain­queur re­ce­vra son Bal­lon d’or le 3 dé­cembre pro­chain, en dé­but de soi­rée. Ce­lui-ci se­ra tou­te­fois mis au cou­rant quelques heures ou jours plus tôt afin de pré­pa­rer les cou­lisses de la re­mise. Les vo­tants, un jour­na­liste par pays, ne sont tou­te­fois pas 194. « France Foot­ball » es­père le même to­tal que la sai­son pas­sée, soit 176 vo­tants, ré­par­tis sur l’en­semble des conti­nents. La jour­née était char­gée hier pour les quelques per­sonnes res­pon­sables de la ré­colte des voix.

De­puis l’ou­ver­ture du scru­tin, quatre ou cinq re­lances ont été en­voyées aux vo­tants afin de les rap­pe­ler à leurs de­voirs. Une der­nière a même été adres­sée hier ma­tin. En dé­but de soi­rée, trois ou quatre bul­le­tins étaient en­core at­ten­dus.

Mais, alors que cinq, six ou sept pré­ten­dants (voir ci-contre) se dé­gagent clai­re­ment par­mi les 30 nom­més, les votes ont-ils été plus tar­difs qu’à l’ha­bi­tude ? Non, ré­pond-on du cô­té de l’heb­do­ma­daire fran­çais. Le ca­len­drier des ré­cep­tions res­semble aux an­nées pré­cé­dentes : de nom­breux jour­na­listes at­tendent la der­nière se­maine pour vo­ter. Au­cune ten­dance n’est à es­pé­rer de la part de « France Foot­ball » ou même de quel­conques jour­na­listes vo­tants.

Mbap­pé, Cris­tia­no Ro­nal­do, Mo­dric, Griez­mann, Va­rane, Mes­si, Sa­lah, Ha­zard… Tous n’ont dé­sor­mais plus qu’à at­tendre. « En gé­né­ral, on va tou­jours pio­cher dans l’équipe qui gagne la Coupe du monde. Je trouve que ce se­rait in­ad­mis­sible si ce n’est pas un joueur fran­çais ou Eden Ha­zard, tout sim­ple­ment », a lan­cé hier Thier­ry Hen­ry, en­traî­neur de Mo­na­co et deuxième du Bal­lon d’or en 2003. Croi­sons donc les doigts pour que Mbap­pé, Va­rane, Griez­mann ou d’autres suc­cèdent à Zi­dane, der­nier Tri­co­lore ré­com­pen­sé, en 1998.

THIER­RY HEN­RY, MISE SUR UN JOUEUR FRAN­ÇAIS OU HA­ZARD

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.