UN SA­ME­DI À TRÈS HAUTS RISQUES

Les ras­sem­ble­ments pré­vus in­quiètent les au­to­ri­tés qui craignent des drames entre forces de l’ordre et ma­ni­fes­tants.

Le Parisien (Seine Saint Denis) - - LA UNE - PAR É.P. ET P.T.

« JE PRIE POUR SA­ME­DI », confesse un fi­dèle du pré­sident de la Ré­pu­blique. Mu­sées et tour Eif­fel fer­més, pro­gramme du Té­lé­thon mo­di­fié, matchs de foot­ball re­por­tés, ani­ma­tions de Noël an­nu­lées : la vie se­ra sus­pen­due de­main en France, et no­tam­ment à Pa­ris, pour l’acte IV de la mo­bi­li­sa­tion des Gi­lets jaunes. Ce ren­dez-vous sous haute ten­sion sus­cite les plus vives inquiétudes au som­met de l’Etat.

Le gou­ver­ne­ment a an­non­cé que le dis­po­si­tif de main­tien de l’ordre, pris en dé­faut la se­maine der­nière au­tour de l’Arc de Triomphe et des Champs-Ely­sées, se­rait re­vu. Il pro­met la mo­bi­li­sa­tion de « moyens ex­cep­tion­nels », su­pé­rieurs à ceux dé­ployés le 1er dé­cembre, qui at­tein­dront 89 000 po­li­ciers et gen­darmes, dont 8 000 à Pa­ris, ap­puyés par « une dou­zaine » de blin­dés à roues de la gen­dar­me­rie pour pro­té­ger des bâ­ti­ments ou dé­ga­ger des bar­ri­cades. Le ta­bleau ap­pa­raît d’au­tant plus sombre que la co­lère s’étend dans les ly­cées et même les col­lèges, plus de 200 éta­blis­se­ments étant blo­qués hier.

« CER­TAINS VIEN­DRONT POUR CAS­SER ET POUR TUER » À L’ELY­SÉE

Face à ce dé­fi sé­cu­ri­taire, le gou­ver­ne­ment tient un dis­cours vo­lon­tai­re­ment alar­miste. Si­tua­tion in­édite, l’Ely­sée va jus­qu’à as­su­rer que cer­tains vien­dront « pour cas­ser et pour tuer ».

Au-de­là des craintes lé­gi­times face aux vio­lences qui se mul­ti­plient un peu par­tout en France, le gou­ver­ne­ment mise-t-il, par ses pa­roles, sur une stra­té­gie de la ten­sion, au risque d’échauf­fer les es­prits ?

Dans nos co­lonnes, Ben­ja­min Gri­veaux s’en dé­fend, don­nant comme conseil de ne pas se rendre à Pa­ris. Le porte-pa­role du gou­ver­ne­ment as­sure que tous les si­gnaux sont au rouge, y com­pris sur une pos­sible pré­sence d’armes à feu. Il ap­pelle aus­si « à la res­pon­sa­bi­li­té des té­lé­vi­sions sur la dif­fu­sion des images en di­rect ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.