La gre­nade GLI-F4 dé­non­cée par les avo­cats

Le Parisien (Seine Saint Denis) - - FAIT DU JOUR - PAR TIMOTHÉE BOUTRY

UN COL­LEC­TIF D’AVO­CATS pa­ri­siens a an­non­cé hier le dé­pôt de quatre plaintes contre X de Gi­lets jaunes, bles­sés en marge des dé­bor­de­ments qui ont agi­té la ca­pi­tale. « Dans une dé­mo­cra­tie, la vio­lence lé­gale doit res­ter lé­gi­time, or la ligne de dé­mar­ca­tion a été fran­chie. Il y a eu un usage in­dis­cu­ta­ble­ment dis­pro­por­tion­né de la vio­lence », dé­ve­loppe Me William Bour­don, qui in­siste sur « l’es­prit de res­pon­sa­bi­li­té » qui l’anime.

339 EN­GINS LAN­CÉS À PA­RIS SA­ME­DI DER­NIER

Les avo­cats ré­clament l’in­ter­dic­tion de l’uti­li­sa­tion des gre­nades GLI-F4, dont 339 ont été lan­cées lors des ma­ni­fes­ta­tions du 1er dé­cembre à Pa­ris. Ces gre­nades mixtes, à la fois as­sour­dis­santes et la­cry­mo­gènes, contiennent une charge ex­plo­sive de 25 g de TNT. « Dans un rap­port conjoint de 2014, les Ins­pec­tions gé­né­rales de la gen­dar­me­rie na­tio­nale et de la po­lice na­tio­nale in­diquent qu’[elles] sont sus­cep­tibles de mu­ti­ler ou de bles­ser mor­tel­le­ment, rap- pelle Me Ai­no­ha Pas­cual. La France est le seul pays eu­ro­péen à en­core les uti­li­ser. »

La pre­mière plainte concerne Ga­briel, un jeune homme de 21 ans qui a eu la main en par­tie ar­ra­chée par une grande GLIF4, le 24 no­vembre, à proxi­mi­té du rond-point des ChampsE­ly­sées. Cet étu­diant en chau­dron­ne­rie était ve­nu à Pa­ris ma­ni­fes­ter en fa­mille. « La gre­nade a été lan­cée alors qu’il ne se pas­sait ab­so­lu­ment rien », sou­tient Me Pas­cual. La plainte vise des faits de vio­lence vo­lon­taire ayant en­traî­né une mu­ti­la­tion ou une in­fir­mi­té per­ma­nente.

Ce même jour, An­to­nio, un Gi­let jaune de 40 ans ori­gi­naire de l’Oise, a été griè­ve­ment bles­sé au pied à proxi­mi­té des Champs-Ely­sées. « Il ne sait pas quand il pour­ra re­po­ser le pied à terre », in­dique Me Ra­phaël Kempf, l’un de ses avo­cats, qui en ap­pelle à « la fin de la mi­li­ta­ri­sa­tion du main­tien de l’ordre ».

Les deux autres plaintes à ve­nir ont trait à des évé­ne­ments de sa­me­di der­nier : Alexandre, bles­sé à la jambe près de l’Arc de Triomphe, et Phi­lippe, 40 ans, bles­sé au tho­rax par une gre­nade de désen­cer­cle­ment.

A la fois as­sour­dis­sante et la­cry­mo­gène, la gre­nade GLI-F4 contient une charge ex­plo­sive de 25 g de TNT. Cette arme est « sus­cep­tible de mu­ti­ler ou de bles­ser mor­tel­le­ment ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.