De Jong, le Néer­lan­dais dont rêve le PSG

Dans sa quête d’un mi­lieu de ter­rain dé­fen­sif, Pa­ris est coin­cé entre la gour­man­dise fi­nan­cière des clubs et la fé­rule du fair-play fi­nan­cier.

Le Parisien (Val de Marne) - - LA UNE - PAR FRÉ­DÉ­RIC GOUAILLARD (AVEC AN­THO­NY FAURE, À LYON)

À PA­RIS, la quête avor­tée d’un mi­lieu de ter­rain dé­fen­sif l’été der­nier, conju­guée aux do­léances de l’en­traî­neur Tho­mas Tu­chel, a pous­sé les di­ri­geants pa­ri­siens à prendre dé­sor­mais ce dossier à bras-le­corps. Depuis plu­sieurs se­maines, An­te­ro Hen­rique, le di­rec­teur spor­tif pa­ri­sien, et Max­well, le co­or­di­na­teur spor­tif, se concentrent sur cet ob­jec­tif prio­ri­taire. Comme l’a ré­vé­lé hier le quo­ti­dien néer­lan­dais « De Te­le­graaf », les deux hommes se trou­vaient jeu­di à Am­ster­dam pour dis­cu­ter des mo­da­li­tés d’un trans­fert du néoin­ter­na­tio­nal Fren­kie De Jong (21 ans, 5 sél.).

75 M€ POUR LE NÉER­LAN­DAIS

Ce n’est pas la pre­mière fois que les res­pon­sables pa­ri­siens se penchent sur ce dossier. Ils avaient dé­jà en­vi­sa­gé cette piste l’été der­nier et ren­con­tré l’agent du joueur il y a quelques se­maines. Mais cette fois-ci, l’in­for­ma­tion a été op­por­tu­né­ment confir­mée par Marc Over­mars, l’an­cien joueur et ac­tuel di­rec­teur spor­tif de l’Ajax. Ce der­nier a même fixé le prix de vente de sa jeune pé­pite à 75 M€.

Un ta­rif pro­hi­bi­tif qui a fait ti­quer les di­ri­geants pa­ri­siens. Ces der­niers ont fait sa­voir, hier, qu’ils n’en­ten­daient pas in­ves­tir une telle somme sur un joueur, certes ta­len­tueux, mais ja­mais confron­té aux exi­gences d’un grand club et du très haut ni­veau. Cette ma­nière d’an­non­cer la cou­leur et de faire mon­ter les en­chères leur a dé­plu. Car, une fois de plus, le PSG et son bud­get consé­quent servent d’ai­guillon pour pous­ser les autres pré­ten­dants (Bar­ce­lone, Man­ches­ter Uni­ted, Man­ches­ter Ci­ty entre autres) à se po­si­tion­ner.

Ce cas d’es­pèce n’est pas sans rap­pe­ler ce­lui au­quel se trouve confron­té l’état-ma­jor pa­ri­sien avec Tan­guy Ndom­bele, le joueur de l’Olym­pique lyon­nais (21 ans aus­si). Les di­ri­geants du PSG ont dé­jà ren­con­tré les re­pré­sen­tants du joueur ori­gi­naire de l’Es­sonne au prin­temps pour une pre­mière prise de ren­sei­gne­ments. Depuis, le mi­lieu de ter­rain est de­ve­nu in­ter­na­tio­nal (4 sé­lec­tions à l’au­tomne) et sa cote a ex­plo­sé. Man­ches­ter Ci­ty et la Ju­ven­tus, à l’étran­ger, le sur­veillent de près. Et le très in­fluent Mi­no Raio­la tourne au­tour du joueur depuis plu­sieurs se­maines.

Mer­cre­di, in­ter­ro­gé par un ac­tion­naire lors de l’as­sem­blée gé­né­rale d’OL Groupe, Jean-Mi­chel Au­las a évo­qué le cas Ndom­bele : « Il est en contrat longue du­rée, il est très jeune. Nous avons des offres très net­te­ment su­pé­rieures à 50 M€. On ima­gine que si on gagne la Coupe d’Eu­rope et le Cham­pion­nat de France (rires) la va­lo­ri­sa­tion pour Tan­guy se­ra de l’ordre du trans­fert de Paul Pog­ba (NDLR : par­ti de la Ju­ven­tus à Man­ches­ter Uni­ted en 2016 pour 105 M€) », a confié le pré­sident lyon­nais, que l’on a connu plus ferme pour dé­cla­rer un joueur in­trans­fé­rable.

FAU­DRA-T-IL VENDRE CAVANI ?

Pour le PSG, c’est la qua­dra­ture du cercle. Confron­té aux exi­gences du fair-play fi­nan­cier de l’UEFA, qui en­quête tou­jours sur ses comptes (la pro­cé­dure est sus­pen­due en at­ten­dant l’ap­pel de­vant le TAS), Pa­ris est dans l’in­ca­pa­ci­té de dé­bour­ser une telle somme. A moins de vendre un joueur ma­jeur l’été pro­chain (Cavani ?) et de faire des éco­no­mies sur le sa­laire dé­jà pro­mis à Ra­biot si le mi­lieu de ter­rain ve­nait à par­tir au lieu de si­gner sa pro­lon­ga­tion.

PRESSESPORTS/VIIMAGES/MAURICEVANSTEEN Le Néer­lan­dais de l'Ajax Fren­kie De Jong.

ICONS PORT/R O M AI N BIA R D Le joueur de l’OL Tan­guy Ndom­bele.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.