« Jouer en France, ça fait rê­ver » Gaë­tane Thi­ney,

At­ta­quante des Bleues

Le Parisien (Val de Marne) - - SPORTS -

WEEK-END RICHE en pers­pec­tive pour Gaë­tane Thi­ney. Au­jourd’hui, l’at­ta­quante des Bleues se­ra sur le pla­teau de TMC pour com­men­ter le ti­rage au sort de la Coupe du monde fé­mi­nine, à 18 heures à la Seine mu­si­cale, à Bou­logne-Billan­court. A 33 ans et 150 sé­lec­tions, la troi­sième Bleue la plus ca­pée en ac­ti­vi­té a de grandes chances d’y par­ti­ci­per.

Etes-vous im­pa­tiente et ex­ci­tée de connaître vos ad­ver­saires ?

GAË­TANE THI­NEY. Oui, il y a de l’ex­ci­ta­tion. C’est une étape de plus qui nous rap­proche de la com­pé­ti­tion, même si elle pa­raît loin. On pour­ra en­ta­mer une pré­pa­ra­tion spé­ci­fique en fonc­tion de nos fu­tures ad­ver­saires.

Sen­tez-vous l’en­goue­ment mon­ter ?

Je suis per­sua­dée que la 12e, et même la 13e, femme dans les tri­bunes nous don­ne­ra une éner­gie sup­plé­men­taire. Mais avant de se pro­je­ter sur les mer­veilleuses émo­tions que ça va nous pro­cu­rer, il faut se cen­trer sur notre tâche, notre jeu, notre per­for­mance. Il fau­dra aus­si éva­cuer la pres­sion ou la trans­for­mer en pres­sion po­si­tive. Il y a beau­coup d’in­cer­ti­tudes par rap­port à la ges­tion de l’en­vi­ron­ne­ment, no­tam­ment avec les jeunes qui n’ont ja­mais joué de Coupe du monde. Mais le staff a l’ex­pé­rience pour li­mi­ter ces in­cer­ti­tudes.

Il s’agi­rait de votre troi­sième Coupe du monde. Au­rait-elle une sa­veur par­ti­cu­lière ?

Elles ont toutes une sa­veur par­ti­cu­lière, bonne ou mau­vaise. En 2011, en Al­le­magne, c’était ex­tra­or­di­naire parce que c’était la pre­mière et qu’on avait réa­li­sé un beau par­cours et vé­cu des émo­tions très fortes (NDLR : la France avait fi­ni 4e). La sé­lec­tion­neuse Co­rinne Diacre était ad­jointe à l’époque. En 2015, au Ca­na­da, c’était plus com­pli­qué

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.