Le mi­nistre se penche sur la plainte contre les élèves d’Ivry

Le Parisien (Val de Marne) - - VAL-DE-MARNE - JEAN-MI­CHEL BLAN­QUER, LE MI­NISTRE DE L’ÉDU­CA­TION MA­RION KREMP

JEAN-MI­CHEL BLAN­QUER s’est mon­tré éva­sif au su­jet de la garde à vue de trente-six heures in­fli­gée à six élèves du ly­cée Ro­main-Rol­land, à Ivry. Le mi­nistre de l’Edu­ca­tion, qui était in­ter­ro­gé hier dans la ma­ti­nale de France In­ter, a été in­ter­pel­lé par une en­sei­gnante de l’éta­blis­se­ment.

Elo­die, qui in­ter­ve­nait au nom de « tous les en­sei­gnants de Ro­mainRol­land », a de­man­dé au mi­nistre si « le re­trait de la plainte dé­po­sée par l’ad­mi­nis­tra­tion per­met­trait d’apai­ser la si­tua­tion ». Plainte qui a pré­ci­pi­té le blo­cage du ly­cée, mer­cre­di.

« Je ne vais pas m’ex­pri­mer sur des faits que je ne suis pas le mieux pla­cé à ju­ger, a ré­pon­du Jean-Mi­chel Blan­quer, qui sem­blait dé­cou­vrir l’af­faire. Il est évident qu’il doit y avoir de la pro­por­tion­na­li­té, je re­gar­de­rai en ren­trant. Si ce n’est qu’un tag, ça ne doit pas al­ler trop loin. S’il n’y avait qu’un tag, nous se­rions bien heu­reux. »

Six élèves mi­neurs avaient été in­ter­pel­lés lun­di soir, et pla­cés en garde à vue pour avoir ta­gué sur un pan­neau

« Ma­cron dé­mis­sion ».

Les en­sei­gnants — dont vingt-cinq se sont mis en grève mar­di —, mais aus­si le maire d’Ivry, Phi­lippe Bouys­sou (PCF), et la dé­pu­tée Ma­thilde Pa­not (FI) sou­tiennent les ly­céens.

Le mi­nistre a ap­pe­lé de nou­veau les élèves au calme. Et as­sure dis­cu­ter « des consignes de pro­por­tion­na­li­té avec Ch­ris­tophe Cas­ta­ner », mi­nistre de l’In­té­rieur.

Se­lon l’en­tou­rage de Jean-Mi­chel Blan­quer, sol­li­ci­té, le mi­nistre s’est bien ren­sei­gné sur l’af­faire dès sa sor­tie de la Mai­son de la ra­dio. « Nous nous sommes rap­pro­chés de l’aca­dé­mie de Cré­teil pour nous as­su­rer que les choses, en ce qui nous in­combe, avaient été faites jus­te­ment. Mais ça n’est pas à nous d’in­ter­fé­rer dans cette af­faire, qui est entre les mains de la po­lice et de la jus­tice », confie-t-on au mi­nis­tère de l’Edu­ca­tion na­tio­nale.

Rien n’in­di­quait ain­si, hier soir, que la plainte dé­po­sée par la di­rec­tion de l’éta­blis­se­ment ait été re­ti­rée.

« SI CE N’EST QU’UN TAG, ÇA NE DOIT PAS AL­LER TROP LOIN »

Ivry, mer­cre­di. Six ly­céens ont pas­sé trente-six heures en garde à vue. Ils sont soup­çon­nés d’avoir ta­gué « Ma­cron dé­mis­sion » sur un pan­neau.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.