« Les gar­çons nous ont em­me­nées avec eux »

Si­ra­ba Dembélé, la ca­pi­taine des hand­bal­leuses tri­co­lores, se­rait flat­tée que la ré­cente vic­toire des filles à l’Eu­ro, en dé­cembre, serve de mo­teur aux Ex­perts du­rant le Mon­dial.

Le Parisien (Val de Marne) - - SPORTS - PRO­POS RE­CUEILLIS PAR STÉ­PHANE BIANCHI

HANDBALL. La ca­pi­taine des cham­pionnes d’Eu­rope, Si­ra­ba Dem­be­lé, ai­me­rait voir la bande à Ka­ra­ba­tic por­ter, à son tour, très haut les cou­leurs tri­co­lores du­rant le Cham­pion­nat du monde.

PRESQUE UN MOIS après le sacre eu­ro­péen de l’équipe de France fé­mi­nine à Pa­ris, la ca­pi­taine Si­ra­ba Dembélé rêve de voir ses ho­mo­logues mas­cu­lins, « fa­vo­ris pour le titre », his­ser le dra­peau tri­co­lore au som­met lors du Mon­dial.

Avez-vous eu l’oc­ca­sion d’échan­ger avec les joueurs de l’équipe de France avant leur dé­part pour le Mon­dial ?

SI­RA­BA DEMBÉLÉ. Non, pas du tout. On se croise, mais fi­na­le­ment on ne se connaît pas trop. Nos stages res­pec­tifs n’ayant ja­mais lieu au même mo­ment, on ne se cô­toie pas vrai­ment. En plus, il n’y en a pas beau­coup de ma gé­né­ra­tion (NDLR : seul Vincent Gé­rard est né en 1986, comme elle). Là où je les re­garde le plus, c’est à la té­lé. (Rires.)

Al­lez-vous suivre de ma­nière as­si­due ce tour­noi ?

Pour être hon­nête, je n’avais pas l’ha­bi­tude de re­gar­der le handball mas­cu­lin… Mais je m’y suis mise ces der­nières an­nées, et là, j’es­père pou­voir suivre tous les matchs. Il y a des joueurs ex­tra­or­di­naires dont j’aime bien m’ins­pi­rer. J’adore re­gar­der les ai­liers (NDLR : son poste), ana­ly­ser leurs tech­niques de tir, ce qu’ils font est énorme.

Qui vous ins­pire le plus ?

En France on a tou­jours des ai­liers in­croyables. Je res­pecte beau­coup Mi­chaël Gui­gou, c’est un gé­nie. Tech­ni­que­ment, je suis aus­si très im­pres­sion­née par le Russe Di­bi­rov et par Gen­shei­mer, l’Al­le­mand du PSG. Ils sont ex­cep­tion­nels.

De­puis que vous en­chaî­nez les titres, avez-vous le sen­ti­ment d’avoir équi­li­bré les choses avec les gar­çons ?

Non… Et puis je n’aime pas faire des com­pa­rai­sons entre le par­cours des filles et ce­lui des gar­çons. Je suis contente de voir briller les équipes de France. En ti­rant le handball fran­çais v ers le haut, les gar­çons nous ont em­me­nées avec eux. Je suis fière au­jourd’hui de me dire qu’on a les mêmes titres qu’eux. Mais si on fait le to­tal, ils sont en­core loin de­vant. Res­pect !

« ON A LES MÊMES PRIMES QUE LES BLEUS » SI­RA­BA DEMBÉLÉ

Votre sacre eu­ro­péen, le mois der­nier, peut-il les ins­pi­rer dans ce Mon­dial ?

(Elle ré­flé­chit.) Oui, j’ima­gine, de la même ma­nière que nous, on se sert aus­si de leurs suc­cès. On a en­vie de faire comme eux. On les ob­serve, pas tant au ni­veau du jeu, mais plu­tôt dans la ges­tion de l’évé­ne­ment, de la confiance qu’ils dé­gagent… A ce ni­veau-là, on a mon­tré pas mal de belles choses lors de l’Eu­ro. On se­rait fières d’ins­pi­rer les gar­çons.

La­quelle des deux équipes est la plus sé­dui­sante ?

On ne peut pas com­pa­rer le hand fé­mi­nin et le hand mas­cu­lin en termes de jeu tant ils sont dif­fé­rents.

Les ja­lou­sez-vous d’avoir rem­por­té à deux re­prises l’or olym­pique, le seul titre qui manque en­core au pal­ma­rès de l’équipe de France fé­mi­nine ?

Non, on n’est pas dans cet état d’es­prit. Il nous manque en­core ce titre olym­pique, on en rêve, mais ça ne sus­cite au­cune ja­lou­sie. Ça nous mo­tive.

A une époque où on parle beau­coup de l’éga­li­té hommes-femmes, êtes-vous lo­gées à la même en­seigne que les gar­çons ?

Si c’est ce que vous vou­lez sa­voir, oui, on a les mêmes primes que les Bleus. (Rires.) Ça me ra­vit car ça si­gni­fie qu’on at­tache au­tant d’im­por­tance aux filles qu’aux gar­çons. Et la bonne nou­velle, c’est que, au hand, ça fait long­temps que c’est ain­si.

Mer­cedes-Benz Are­na (Ber­lin), sa­me­di. Luc Aba­lo lors de la vic­toire contre la Ser­bie (32-21).

LP/PHILIPPEDEPOULPIQUETSi­ra­ba Dembélé avec sa mé­daille d’or eu­ro­péenne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.