Tou­lon face à son clone

Le Parisien (Val d'Oise) - - FOOTBALL - TOU­LON LYON CLÉ­MENT CHAILLOU À TOU­LON (VAR)

Grand fan de l’OM, Guil­hem Gui­ra­do a pas­sé un mo­ment dif­fi­cile de­vant sa télé, mer­cre­di. Mais, ce soir, le ta­lon­neur tou­lon­nais se­ra de l’autre cô­té de l’écran, sur la pe­louse, pour dis­pu­ter un bar­rage de Top 14 avec l’ar­ma­da rouge et noire. Et il n’a pas l’in­ten­tion de vivre une nou­velle dés­illu­sion. « On se pré­pare pour ga­gner, en­vi­sa­ger le contraire est im­pos­sible », lance-t-il.

Pour le RCT, l’ob­jec­tif est clair : at­teindre la de­mi-fi­nale du cham­pion­nat, pour la sep­tième fois consé­cu­tive. Il lui fau­dra pour ce­la ve­nir à bout d’une sur­pre­nante équipe lyon­naise, un LOU qu’on pré­sente de­puis plu­sieurs sai­sons comme son pe­tit frère, son so­sie. Une com­pa­rai­son lo­gique, mais qui, des deux cô­tés, com­mence à aga­cer. A Lyon, où l’on ai­me­rait être per­çu comme un mo­dèle ori­gi­nal, et à Tou­lon, où l’on vi­vrait mal le fait d’être ren­ver­sé par des joueurs sou­vent par­tis du Var car bar­rés par la concur­rence.

DIX EX-TOU­LON­NAIS CHEZ L’AD­VER­SAIRE

« Lyon, le cou­sin de Tou­lon, ça a été as­sez dit, coupe le coach Fa­bien Gal­thié. Je n’ai pas tel­le­ment en­vie d’en ra­jou­ter. » Gui­ra­do n’est pas beau­coup plus lo­quace. « On n’y pense pas trop, as­sure-t-il. Tout ce que je peux vous dire, c’est que vu l’am­biance qu’il va y avoir à Mayol, il fau­dra mieux jouer pour Tou­lon que contre Tou­lon, même si vous êtes un an­cien de la mai­son… »

Dans le camp d’en face, ils sont dix. Dix Lyon­nais à avoir au­tre­fois por­té le maillot frap­pé du brin de mu­guet, à l’image de Vir­gile Bru­ni, Jo­na­than Pé­lis­sié, Alexis Pa­lis­son ou Liam Gill. Dix joueurs aux­quels il faut aus­si ajou­ter l’homme de base du LOU : son ma­na­ger Pierre Mi­gno­ni, Tou­lon­nais pur sucre, et an­cien ad­joint sur la rade de 2011 à 2015. « Il nous connaît, c’est sûr, mais on le connaît aus­si. J’avais ten­dance à par­fois l’aga­cer quand il était ici, si je pou­vais conti­nuer pour ce bar­rage, ce se­rait bien », s’amuse Ma­thieu Bas­ta­reaud.

Bas­ta sait qu’il ne fau­dra pas prendre l’ad­ver­saire de haut, si Tou­lon veut avoir l’oc­ca­sion de sou­le­ver un tro­phée cette sai­son, après deux an­nées vierges. Dé­but mars, les Rho­da­niens s’étaient im­po­sés à Ger­land, dans une ren­contre très fer­mée (15-6). « Les com­po­si­tions res­sem­blaient à celles de ce bar­rage, se sou­vient Gal­thié, ça nous a don­né quelques re­pères. On a tra­vaillé comme on sou­hai­tait tra­vailler. Les joueurs me font pen­ser à des fauves, il faut main­te­nant qu’on chasse en meute. » Face au LOU, ce se­rait une bonne idée. L’autre bar­rage op­po­se­ra de­main (16 h 15) Tou­louse à Castres.

Mat­mut sta­dium (Lyon), le 3 mars. Les Lyon­nais de Ru­di Wulf (à g.) avaient bat­tu les Tou­lon­nais de Ma’a No­nu en cham­pion­nat (15-6).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.