3 500 em­plois me­na­cés de dé­lo­ca­li­sa­tion

Le Parisien (Val d'Oise) - - ÉCONOMIE - E.B.

AFIN DE RÉ­DUIRE dras­ti­que­ment ses coûts, l’éner­gé­ti­cien fran­çais En­gie a fait su­bir une grosse cure d’amai­gris­se­ment à ses centres d’ap­pels en France. Au point de fri­ser l’ano­rexie. 1 500 opé­ra­teurs té­lé­pho­niques dé­diés à la re­la­tion clients tra­vaillent en­core au sein du groupe et ils sont 3 000 à ré­pondre au nom d’En­gie, mais dans des centres d’ap­pels gé­rés par une di­zaine de sous-trai­tants, en France ou à l’étran­ger. Les syn­di­cats craignent une nou­velle vague de dé­lo­ca­li­sa­tion. « En dix ans, 19 des 32 centres de re­la­tion clients en France ont été fer­més. Et près de 1 200 em­plois sup­pri­més chez En­gie et ses pres­ta­taires, dé­taille Pa­tri­cia Chas­tan, dé­lé­guée CFE-CGC. Mais au­jourd’hui, ce sont 3 500 em­plois en France qui risquent d’être dé­lo­ca­li­sés vers le Ma­roc, le Ca­me­roun, ou en­core le Sé­né­gal. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.