Des ado­les­cents en en­fer

Le Parisien (Val d'Oise) - - QQR - RO­BER­TO GAR­ÇON

« La vé­ri­té n’est pas tou­jours la so­lu­tion mi­racle. » Si la pre­mière sai­son contro­ver­sée de « 13 Rea­sons Why » se concen­trait sur les raisons qui ont pous­sé la ly­céenne Han­nah Ba­ker à se sui­ci­der, cette se­conde par­tie se fo­ca­lise sur les consé­quences de son acte et sur le pro­cès qui op­pose la fa­mille d’Han­nah au ly­cée. Bien mieux ryth­mée et plus pé­da­go­gique que la pre­mière, cette deuxième sai­son se sert de son in­trigue pour re­pré­sen­ter ef­fi­ca­ce­ment les démons qui rongent l’ado­les­cence.

Al­coo­lisme, viol, ad­dic­tion à la drogue, ten­ta­tive de sui­cide : tous les ta­bous sont abor­dés et prennent vie à tra­vers la tra­jec­toire des ly­céens tour­men­tés de leur éta­blis­se­ment, Li­ber­ty High. A l’heure de #MeToo et #Ba­lan- ceTonPorc, « 13 Rea­sons Why » dé­livre un mes­sage bou­le­ver­sant et es­sen­tiel sur la li­bé­ra­tion de la pa­role. N’échap­pant pas aux cli­chés à l’amé­ri­caine, in­hé­rents au genre, la sé­rie puise dans la poésie évo­ca­trice de films comme « Vir­gin Sui­cides », de So­fia Cop­po­la, ou « Ele­phant », de Gus Van Sant. A mettre dé­fi­ni­ti­ve­ment de­vant les yeux d’un pu­blic aver­ti.

« 13 REA­SONS WHY », sé­rie amé­ri­caine de Brian Yor­key, avec Dy­lan Min­nette, Ka­the­rine Lang­ford (pho­to)… Sai­son 2 in­té­gra­le­ment dis­po­nible, 13 x 1 heure.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.