Sul­fu­reux ly­céens

Le Parisien (Val d'Oise) - - Qqr - STÉ­PHA­NIE GUERRIN

Après « la Ca­sa de pa­pel », voi­ci une nou­velle sé­rie es­pa­gnole ad­dic­tive. Trois ac­teurs jouent d’ailleurs dans les deux fic­tions (Ma­ria Pe­dra­za, Jaime Lo­rente et Mi­guel Her­ran). « Elite » s’adresse en re­vanche da­van­tage à un pu­blic d’ados et de jeunes adultes. L’ac­tion se dé­roule dans un ly­cée qui ac­cueille la jeu­nesse do­rée pro­mise aux rangs de la haute so­cié­té. Trois élèves is­sus de mi­lieux po­pu­laires y font leur en­trée après l’ef­fon­dre­ment du toit de leur éta­blis­se­ment sco­laire. Ri­va­li­tés per­son­nelles, tri­angles amou­reux, coups bas et tra­hi­sons vont bien­tôt en­va­hir les cou­loirs jus­qu’au meurtre d’un des ado­les­cents. A la ma­nière de « Mur­der » ou « Big Lit­tle Lies », la sé­rie mul­ti­plie les va-et-vient entre les in­ter­ro­ga­toires des sus­pects et les évé­ne­ments qui ont me­né au drame. On re­trouve aus­si un très fort par­fum de

« 13 Rea­sons Why », « Gos­sip Girl » ou « Pret­ty Lit­tle Liars ». Au­tant de ré­fé­rences qui offrent un cock­tail ex­plo­sif, mais qui pèche par des dia­logues vus et re­vus. Au fi­nal, l’en­semble est très ef­fi­cace, tout en res­tant un peu trop su­per­fi­ciel.

« ÉLITE », sé­rie es­pa­gnole de Darío Ma­dro­na et Car­los Mon­te­ro (2018) avec Ma­ria Pe­dra­za… 8 épi­sodes de 46 à 55 mi­nutes cha­cun.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.