Meurtre du ca­po­ral Noyer : Le­lan­dais main­tient sa ver­sion

Le Parisien (Val d'Oise) - - FAITS DIVERS -

ur l’as­sas­si­nat du ca­po­ral Ar­thur Noyer, Nor­dahl Le­lan­dais res­tait hier sur ses po­si­tions. En­ten­du à Cham­bé­ry (Sa­voie) pen­dant près de trois heures par les juges d’ins­truc­tion char­gés de l’af­faire, ce­lui qui est aus­si le meur­trier pré­su­mé de la pe­tite Maë­lys a ré­af­fir­mé que la mort du chas­seur al­pin du 13e BCA était ac­ci­den­telle.

Pour Nor­dhal Le­lan­dais, Ar­thur Noyer, qu’il avait pris en stop à la sor­tie

Sd’une dis­co­thèque de Cham­bé­ry le 12 avril 2017, a fait une mau­vaise chute lors d’une ba­garre. Une ver­sion dé­jà dé­ve­lop­pée en mars de­vant les juges. Sept mois plus tard, il n’y a donc pas d’évo­lu­tion dans les ex­pli­ca­tions don­nées par l’an­cien maître-chien de l’ar­mée.

MIS EN EXA­MEN POUR AS­SAS­SI­NAT

Les proches d’Ar­thur Noyer ne croient pas à la ver­sion de l’ac­ci­dent. Tout comme les juges, qui avaient mis en exa­men le sus­pect pour as­sas­si­nat, c’est-à-dire meurtre avec pré­mé­di­ta­tion.

Hier, Me Ber­nard Boul­loud, l’avo­cat des pa­rents d’Ar­thur Noyer, a pu pour la pre­mière fois par­ti­ci­per à l’au­di­tion de Nor­dahl Le­lan­dais, comme il le ré­cla­mait de­puis des mois. Une avan­cée im­por­tante se­lon lui. « Ce­la per­met de mieux connaître son ad­ver­saire, sa fa­çon de pro­cé­der. C’est la pre­mière fois que je ren­con­trais Nor­dahl Le­lan­dais. A tra- vers moi, Ar­thur était là au­jourd’hui. Je le re­pré- sen­tais. J’avais des cho- ses à dire. Je les ai dites. On avance sur le che­min de la vé­ri­té », a-t-il dé­cla- ré à la sor­tie du pa­lais de jus­tice de Cham­bé­ry.

De leur cô­té, Cé­cile et Di­dier Noyer, les pa­rents d’Ar­thur, ne sem- blent pas at­tendre grand- chose de Nor­dahl Le- lan­dais, dont ils re­fusent même de pro­non­cer le nom : « Il n’est pas dans le re­pen­tir. J’ai un to­tal mé- pris pour cet in­di­vi­du », nous dé­cla­rait le 1er oc­to- bre Cé­cile Noyer.

TER­RO­RISME

Un homme ori­gi­naire de So­ma­lie et con­nu des ser­vices de ren­sei­gne­ment a tué une per­sonne au cou­teau et en a bles­sé deux autres hier, à Mel­bourne, en Aus­tra­lie. Le sus­pect, dé­cé­dé après avoir été cap­tu­ré, « était con­nu de nous », a ex­pli­qué le pa­tron de la po­lice de l’Etat de Vic­to­ria « et son vé­hi­cule 4 x 4 était rem­pli de bou­teilles de gaz », a-t-il ajou­té. L’or­ga­ni­sa­tion dji­ha­diste Etat is­la­mique a re­ven­di­qué l’at­taque.

AGRES­SION SEXUELLE

Le par­quet a re­quis hier six mois de pri­son avec sur­sis contre Ibra­him Maa­louf (ci-des­sus), ju­gé de­vant le tri­bu­nal de Cré­teil (Val-de-Marne) pour agres­sion sexuelle sur une col­lé­gienne de 14 ans, en 2013. Se­lon la jeune fille, le trom­pet­tiste l’au­rait em­bras­sée une pre­mière fois à la sor­tie d’un ci­né­ma. Deux jours plus tard, il l’au­rait « at­tra­pée par le bas­sin » pour mi­mer un acte sexuel alors qu’elle était en stage dans son stu­dio — ce que nie le mu­si­cien.

IN­CEN­DIES

Au moins cinq per­sonnes sont mortes dans un violent in­cen­die, hier, à Pa­ra­dise, dans le nord de la Ca­li­for­nie (EtatsU­nis). La ville a été ra­va­gée par les flammes. Plus au sud, le feu me­na­çait Ma­li­bu, près de Los An­geles. Plu­sieurs cé­lé­bri­tés, dont Kim Kar­da­shian, Alys­sa Mi­la­no ou le réa­li­sa­teur Guiller­mo del To­ro, ont dû éva­cuer.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.