Pas de grève chez les routiers

Le Parisien (Val d'Oise) - - FAIT DU JOUR - VINCENT VÉRIER

ILS N’EN­TRE­RONT fi­na­le­ment pas dans le sillage des Gi­lets jaunes. Hier, la CGT et FO ont le­vé, après consul­ta­tion de leur base, le pré­avis de grève qui de­vait dé­bu­ter de­main soir. « Nous avons ob­te­nu des ga­ran­ties, in­siste Fa­brice Mi­chaud, se­cré­taire gé­né­ral de la CGT­Trans­ports. No­tam­ment un en­ga­ge­ment écrit du pa­tro­nat. »

A l’ori­gine des in­quié­tudes des deuxième et troi­sième syn­di­cats de routiers, der­rière la CFDT, une dé­ci­sion du Con­seil d’Etat qui an­nule les dis­po­si­tions d’un dé­cret de 2016 : ce­lui-ci fixe les taux de ma­jo­ra­tion de 25 % et 50 % ap­pli­qués aux heures sup­plé­men­taires des chauf­feurs routiers. Au fi­nal, l’annulation ne se­ra ef­fec­tive que dans neuf mois et, d’ici là, le dé­cret se­ra rem­pla­cé par l’ar­ticle 42 du pro­jet de loi d’orien­ta­tion des mobilités (LOM). Dans un contexte ten­du, les routiers n’ont pas sou­hai­té non plus « ajou­ter du ba­zar au ba­zar », pré­cise l’un d’eux. « La dé­fense du pou­voir d’achat, oui, l’anar­chie et l’at­taque de nos ins­ti­tu­tions et de nos élus, non. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.